L’échec programmé des bonnes résolutions

Plus de sport, moins d’excès, en finir avec la clope…Soyons honnêtes, combien de promesses lancées en l’air le soir du réveillon finissent aux oubliettes le lendemain même, rejoindre les dizaines de bouteilles vides, les centaines de mégots et autres vestiges peu glorieux de la première grande cuite de l’année ? Pas vu, pas pris. Une vaste mascarade. Si j’ai toujours trouvé les bonnes résolutions d’un kitsch innommable, ce n’est pas le snobisme qui m’en tient éloignée. Ni la peur de l’échec d’ailleurs, la partie étant perdue d’avance dans la majorité des cas. Chaque année, la même rengaine, les déboires successifs n’empêchant pas le monde entier de tomber dans le panneau. Plus grosse que jamais, la voisine du second veut toujours maigrir, et le collègue de bureau croit encore dur comme fer qu’un beau jour il sera écœuré du tabac. Par magie, d’un claquement de doigts. Non sans ironie, Marc Twain le disait en personne, « c’est facile d’arrêter de fumer, je l’ai fait des centaines de fois ».

Plaisir masochiste ou manque de bon sens, les plus coriaces ne baissent jamais les bras, quitte à se planter une fois de plus. Rien de bien grave, il ne sont plus à un essai près. L’espoir a beau faire vivre, la décision n’achève pas à elle seule la métamorphose. Hélas. Au delà de la niaiserie inhérente aux bonnes résolutions, le refus de se confronter à la vérité rend cette coutume tout bonnement insupportable, d’autant plus paradoxale dans une société formatée par la performance. Si l’illusion ne fait pas la réussite, osons vraiment agir quitte à se planter en beauté. De toute manière, les bonnes résolutions n’ont pas vocation à être tenues, alors autant en tirer des leçons pour les années à venir.

Publicités

57 réflexions sur « L’échec programmé des bonnes résolutions »

  1. Il y a longtemps que je ne prends plus de « bonnes résolutions ». Cette année j’ai décidé de faire une liste de rêves. Eux, au moins, j’ai vraiment envie de les réaliser…

  2. des bonnes résolutions? oui, bonnes pour moi! manger de très bonnes choses, boire du bon vin, rire plus et plus souvent, faire encore plus de bisous à mes trolls… porter des couleurs vives ou douces, regarder le ciel encore et encore… et mon amoureux aussi…

  3. Je n’aime pas tellement parler de bonnes résolutions : ça fait tout de suite très moralisateur. Puis arrêter de fumer, arrêter de boire, faire du sport … Pas besoin de la nouvelle année pour se fixer des objectifs de ce genre. Autant commencer quand on sent qu’on a véritablement la volonté de le faire. Personnellement, je me fixe juste quelques objectifs pour l’année. Que j’oublie au fil des mois. J’ai repris la liste faite début 2013 et me suis rendue compte qu’inconsciemment, j’y avais été fidèle. Disons que ça permet de mettre les choses à plat. Un nouveau cycle commence. Je te souhaite d’ailleurs une excellente année :).

  4. Je te souhaite une bonne année 2014 Polina 🙂 J’aime beaucoup ta plume un peu sarcastique ! Selon moi les bonnes résolutions exigent simplement une excellente discipline : D

  5. Je ne prend jamais de (bonne) résolution, je n’ai que des objectifs… que j’atteins ou non! Les résolutions, c’est un peu infantile, non?!

  6. Merci mille fois pour cette affectueuse pensée à moins de 4 heures de l’heure fatidique. Figure-toi que nous sommes tombés en panne de bulles peu avant minuit mais que l’année 2014 est quand même arrivée sans se soucier de cet imprévu. Pourtant nous avions pris une bonne résolution : 2 bouteilles minimum par personne.
    C’est à n’y rien comprendre…
    J’espère que ça s’est bien passé pour toi et que tu pétilles encore.
    Happy nouilleur, beaux nénés et tous mes vieux.
    :mrgreen:

  7. J’aime bien demander -juste par pur vice-: « et toi? Tu as pris quelles résolutions pour l’année nouvelle? »… C’est tellement agaçant! Mes résolutions pour 2014 sont prises depuis pas mal de temps déjà et j’ai commencé à les mettre en oeuvre. Pour autant, prendre des résolutions à dates fixes, c’est comme fêter son anniversaire ou Noël ou pendre la crémaillère, c’est un rituel qui en vaut bien un autre pour marquer le temps qui passe à défaut de graver ses initiales sur un tronc d’arbre.
    Bonne soirée!

  8. Bonjour Pauline,
    Que ce soit pour noël, rentré de vacances, anniversaire, etc … toutes les grandes fêtes sont propices à prendre la décision de faire des résolutions, sans doute parce que le stress descend d’un cran, on se détend, on se relâche, on médite ….(sans doute aussi pour avoir bonne conscience qu’un changement se fera … à vrai dire on se dit souvent que l’enfer c’est les autres en entendant les autres en faire)
    Sans faire le psy, en fait pourquoi faire des résolutions si tout va bien ?
    Prendre une résolution ne serait-ce pas le moyen en fait de se rassurer lorsque cela ne va pas ?
    Bonne fêtes de fin d’année 😉

  9. Coucou Pauline, sans te lire j’ai également fait un petit billet sur les bonnes résolutions. Et finalement, j’en arrive à la conclusion que je n’en prendrais pas pour l’année prochaine 🙂

  10. Vous ne connaissez pas la blague des Geeks ? Quand on demande :  » Quelle est ta résolution ?  » et que l’autre répond  » Ben 1024 x 768 pixels « . Bref, une blague de geeks en somme. 🙂

  11. La grosse hypocrisie, c’est d’attendre le réveillon pour faire des bonnes résolutions alors que les décisions importantes devraient se prendre toute l’année en fin de compte.

  12. Des bonnes quoi ?
    Hormis celle d’écrire toujours plus – et je la renouvelle chaque jour – je n’en prends pas.
    J’avoue avoir du mal à saisir l’intérêt de ces bonnes résolutions de fin/nouvelle année. Est-ce pour se rassurer sur le temps qui passe ? Se dire que, allez, on a un an pour y parvenir (ou se planter) ?

  13. Super cet article, j’ai pris beaucoup de plaisir à le lire, un vrai moment de détente avant le grand reuche de la fin de l’année. Bonne journée et bonne préparation pour les fêtes de fin d’année. Bisous Pascal

  14. Excellent, comme d’habitude, Polina, ces fameuses résolutions sont comme les « marronniers » de la presse : maigrir avant le maillot, préparer les Fêtes, réussir la rentrée… Et il y en a marre !
    Les vraies résolutions, cela se prend en temps voulu, quand nous sommes prêts à les tenir, sinon, encore un coup d’épée dans l’eau

  15. Ni croyant, ni pratiquant, je ne me sens pas concerné par les (bonnes) résolutions. En revanche, je déteste cette période parce qu’il va falloir souhaiter la bonne année à tout le monde et faire la bise aux collègues. Ca c’est vraiment de l’hypocrisie notoire.
    😐

      1. Ni la faire, ni la lire n’est-ce pas ? 😀

        J’ai un peu envahi tes commentaires mais parfois, j’ai des choses, beaucoup de choses à dire ! 🙂

  16. j’aime en prendre , c’est une sorte d emotivation pour moi, plus ou moins bien tenues chaque années, elles restent souvent le smêmes, mais au final ça me permet d ene pas lacher le cap, enfin je pense…. bises

  17. Les bonnes résolutions du jour de l’an c’est un peu comme la journée de la femme ou la journée contre la misère… un truc pour se donner bonne conscience mais peu suivi d’effets.

  18. Voilà mes résolutions:

    – Corrompre un politicien honnête
    – Espionner la NSA
    – Enterrer mes restes de CO2 chez le voisin
    – Envoyer un chapeau de phoque à Brigitte Bardot
    – Abonner Vladimir Poutine à une revue gaie

    Et cette fois ce serait vraiment marrant si je les tenais.

  19. La dernière fois que j’ai décidé d’arrêter de fumer, c’était le 31/12/11. Ça va donc faire deux ans que je ne fume plus. Par contre, impossible de me remettre sérieusement au sport : c’est bien trop contraignant !

  20. Déjà que je n’étais pas dans le trip de Noël, mais je crains de ne pas être davantage dans celui des bonnes résolutions cette année….Sinon, j’en ai eu pris des tas qui n’ont jamais abouti…comme de bien entendu!

  21. j’ai jamais décider d’arrêter la clope, les beuveries, un lendemain de réveillon où de n’importe quelle bringue ! svelte fêtarde, je suis, et svelte fêtarde je resterai jusqu’au bout 😉 je bouge et mange sainement, et ça le fait depuis + de 35 ans !

    1. Alors nous sommes deux sveltes fêtardes Juliette, quand je te disais qu’on devrait se partager une bouteille un de ces quatre ! A la bonne heure ! L’invitation tient toujours ;).

  22. Si les résolutions font partie d’une nouvelle ligne de conduite, suite à un vrai bilan de l’année qui va se terminer, pourquoi pas ? Autrement ce sont des phrases qui ne veulent rien dire, des formules creuses pour se donner bonne conscience.

  23. Excellent post… Mais j en prendrai une ou deux afin de me dire qu un mieux est possible. L’illusion des pages qui se tournent m’aide a supporter la vie qui passe et qu’on subit trop souvent… Bref, le kiffe du controle meme illusoire c’est priceless mademoiselle! Bon 31

  24. Je suis tout à fait d’accord avec toi, j’en ai déjà marre de la sempiternelle question : « Et toi tes bonnes résolutions ? » alors que décembre n’est pas encore fini ! J’en aurais envie de répondre que cette année j’ai décidé de n’en prendre que des mauvaises ! Alors répondons résolument que la seule résolution valable est de ne pas en avoir ! Sur ce je te souhaite un bon réveillon ;-D

  25. Il y a la flemmardise de réaliser certaines résolutions et aussi la hiérarchisation de ses priorités. Je crois aussi que les gens devraient peut-être changer de résolutions comme s’investir plus dans leurs loisirs ou dans leurs relations sociales. Parce qu’en soi maigrir ou arrêter de fumer demande trop d’efforts pour parfois peu de récompenses…

    1. Rp1989: tout à fait d’accord ! Les bonnes résolutions devraient consister à se faire plaisir au lieu de se mettre encore plus de pression !

  26. je suis tout à fait d’accord avec toi. Un jour par an, on se donne de bonne résolution à oublier dans la nuit. mais bon…vaut peut être mieux une fois dans l’année que pas du tout ?!

  27. Je n’en ai jamais pris, je dois dire, mais leur échec est tellement prévisible que c’est à se demander s’il ne fait pas partie du rituel… Après tout ça ne coûte rien d’en faire, puisqu’on sait très bien que personne ne les tiendra – qui nous jetterait la pierre ? C’est sans doute un moyen, un jour par an, de s’imaginer plus beau, plus fort et plus courageux qu’on ne l’est. Evidemment, quand on se réveille le 1er janvier avec une gueule de bois carabinée, c’est difficile de recoller les morceaux entre ces deux images de soi…

    1. Il faut ajouter aussi que la période est loin d’être propice – qui a envie de se mettre au footing lorsqu’il fait entre 0 et 5° dehors ? Il faudrait essayer de remettre le nouvel an à Pâques comme c’était le cas il y a quelques siècles, ce serait peut-être déjà plus facile.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s