Un marketing au poil près

© 07rhino (Instagram)
La vitrine new-yorkaise d’American Apparel.
© 07rhino (Instagram)

Abonné aux scandales, American Apparel a encore frappé. Alors que les cabinets d’esthétique ne désemplissent pas de clientes souhaitant passer à l’épilation définitive, la marque américaine n’a pas trouvé mieux que de présenter sa nouvelle collection de lingerie à grands renforts de buissons. Même pas taillés, puritains s’abstenir. « Choquante », « perverse », ou tout simplement « mauvais genre », la vitrine new-yorkaise déchaine les réseaux sociaux en posant une question non moins existentielle pour la gent féminine: avons-nous fait fausse route en nous lançant dans la guerre des poils ? Combien de pots de cire, d’épilateurs, de rasoirs et de temps précieux avons-nous perdu pour éradiquer le moindre soupçon de repousse? Tant d’efforts inutiles pour qu’il revienne à la mode, le bulbe fier et le cuir luisant. L’hiver n’en sera que plus doux, me direz vous. Si Ryan Holiday, le porte-parole d’American Apparel, affirme que l’initiative « souhaite lancer un débat sur la beauté naturelle et le « sexy » », de plus en plus de célébrités prônent les vertus du « retour aux sources », à l’instar de Cameron Diaz qui a troqué son maillot brésilien pour une version plus… »habillée ». Avis aux aficionados. Au-delà du coup de comm’ assumé, le marketing choc de la marque semble faire écho au ras-le-bol qui s’élève dernièrement contre les diktats de la mode, dont les silhouettes retouchées ne cessent de renvoyer les simples mortelles à leur triste sort. Poilue tu es, poilue tu resteras, peu importe l’acharnement déployé pour le cacher aux yeux du monde. Scratch !

Cassant les codes, si l’électrochoc renvoie – non sans humour – à des origines animales mal assumées, pas sûr qu’il incite les femmes à en finir avec leur épilation  hebdomadaire et créer la rébellion. Tant mieux, car toute coquette vous le dira : il faut souffrir pour être belle. À défaut de faire pousser les poils, aucun doute qu’American Apparel verra ses ventes grimper le temps de trois semaines.

Publicités

59 réflexions sur « Un marketing au poil près »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s