Un retour en force

Avis aux geeks et à ceux qui ont toujours rêvé de tâter du sabre laser, l’exposition Star Wars Identities débarque à la Cité du Cinéma de Saint-Denis jusqu’au 30 Juin. Plutôt que de « redouter le côté obscur de la Force » comme le préconisait Maître Yoda, laissez-vous tenter par 2000 mètres carrés d’expérience intergalactique qui réconcilieront même les plus allergiques avec les « expos » culturelles. Une quête de pouvoir à double tranchant.

StarWarsIdentities_polina« Quelles forces vous habitent ? » Muni d’un bracelet électronique et d’un casque audio une fois l’interminable file d’attente franchie, vous voilà réincarné en personnage de la saga cultissime pendant près de deux heures en plein coeur des studios de Luc Besson. Un cadre à la hauteur de l’évènement, qui carbure à  3 000 visiteurs par jour et des places réservées 2 semaines à l’avance. Autant dire que la magie « Star Wars » n’a pas pris une ride depuis le premier volet…« de la patience il te faudra, jeune padawan ».

Comme si l’occasion unique de rencontrer Yoda, Chewbacca ou encore Dark Vador ne suffisait pas à elle seule, un parcours interactif en 10 étapes propose de forger votre propre héros et ainsi effleurer la légende… Avec la poigne qu’exige le port d’un sabre laser, bien entendu. Race, gênes, culture ou encore fréquentations : autant de critères décisifs à la construction identitaire, déterminants dans les choix que fera votre avatar de sombrer – ou non – du côté obscur. Gungan, Wookie, humain ou alors Nautolan ? Pas facile de trancher parmi tout le bestiaire ici-présent : quelques coups de bracelet et me voilà arborer fièrement le teint bleuté d’une Twi’lek chasseuse de primes. Quitte à tenter l’aventure, autant la vivre jusqu’au bout, à l’instar de ces fans absolus qui viennent à l’exposition déguisés en Jedi, Princesse Leia et autres créatures mythiques de la saga. On s’y croirait presque.

Nul besoin d’être mordu pour apprécier pleinement la visite : certaines archives à elles seules valent le détour, à commencer par l’inoxydable R2D2, Anakin aux commandes de son célèbre vaisseau ou les costumes authentiques de Dark Vador et Padmé, portés à l’époque par les acteurs respectifs. Au total, plus de 200 trésors sortis des archives du Lucas Cultural Art Museum de San Francisco excitent la rétine pendant que se poursuit l’équation identitaire, pimentée par les nombreuses anecdotes que dévoile l’oreillette au contact de certaines vitrines. On apprendra ainsi que les yeux de Yoda ont été inspirés par ceux du Dalaï Lama, que Luke Skywalker a failli être une fille et s’appeler Starkiller, ou encore que les bruissements inimitables de Chewbacca résultent du croisement de cris animaliers bien terriens. Autant de pépites que tout visiteur gardera précieusement en mémoire dans l’attente du prochain volet, à défaut d’avoir pu serrer la pince à Dark Vador.

Advertisements

62 réflexions au sujet de « Un retour en force »

  1. Trop loin aussi… Mais j’aurais adoré pourvoir découvrir cette expo. Surtout que je suis très nostalgique de cette saga (et je n’ai aucune envie qu’il nous sorte une suite, sincèrement, je trouve ça dommage …)

  2. Génial ! J’apprécie beaucoup la saga sans être un pur mordu. Dommage que ce soit si loin ça m’aurait bien branché. Une visite très sympa, merci pour l’ambiance sabres laser et virées spatiales !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s