Dictionnaire de l’impossible

dictionnaire-impossible« Bienvenue dans la quatrième dimension ». Page après page, vous n’en finirez pas d’être surpris en ouvrant le Dictionnaire de l’impossible de Didier Van Cauwelaert, qui emmène son lecteur aux frontières du visible en bouleversant ses repères les plus ancrés. Sans jamais le tromper ; preuves, faits précis et témoignages à la clé. Du poussin télépathe aux guérisons miraculeuses de Lourdes et jusqu’à l’hostie lévitant en direct sur France 2, le lauréat du prix Goncourt 1994 passe en revue plus de deux siècles de mystères, aux phénomènes a priori invraisemblables et pourtant bien réels. Impossible de décrocher tant l’imaginaire déborde parfois de la réalité, les histoires de ce recueil surréaliste se dévorant plus vite que des petits pains. Effet crescendo garanti, curiosité oblige.

 

Si les plus sceptiques chercheront à tout prix la magouille, l’immense travail de recherche réalisé par l’auteur n’a pas vocation à convertir qui que ce soit. Bien au contraire.« Sans se laisser gruger, abrutir ou larguer », il invite plutôt à explorer les savoirs insolites avec « ce qu’il faut de distance et d’instinct », évitant le « rationalisme obtus comme la crédulité péremptoire » qui sont tous deux ennemis de l’intelligence. Quartier libre à l’interprétation. Quand le véritable doute de Descartes consistait à « douter de tout, y compris du bien-fondé de ce doute », n’est-ce pas par paresse que l’on se limite souvent aux certitudes établies ? « Ce qui apparemment nous dépasse n’est pas là pour nous rabaisser, mais pour nous aider à aller plus loin. » Comme une invitation à la liberté d’agrandir le champ des possibles, cet ouvrage incite avant tout à penser le monde autrement. Quitter sa zone de confort pour rêver grand, et non terre à terre.

Advertisements

62 réflexions au sujet de « Dictionnaire de l’impossible »

  1. Oh, shit. Celui-là aussi, il me le faut. (des fois que tu n’aurais pas compris, je suis en train de rattraper mon retard chez toi. Je me régale, mais je dépense…)

  2. J’ai ai consommé pas mal du didier van cauwelaert et puis là, ça faisait un moment que son nom n’était pas venu s’ajouter à ma bibliothèque. Grâce à toi, sûre qu’il va venir grossir les rangs ! Merci 😉

  3. Pour te paraphraser : Polinacide nous invite aussi à agrandir le champ des possibles et incite avant tout à penser le monde autrement. Quitter sa zone de confort pour rêver grand, et non terre à terre. Merci Polina ! 🙂

  4. Il me paraît évident que je DOIS absolument lire ce livre. Merci beaucoup de nous l’avoir fait connaître!
    Sion rien à voir mais sur les shampoings aussie, j’ai testé mon soin ce week end et franchement pas vraiment de résultat, mais en même temps ems cheveux sont vraiment secs comme du foin en ce moment (glamour toujours) et rien ne réussit à les nourrir alors je ne saurai que te conseiller concernant Aussie..
    Bises
    http://aubonheurdesdames-leblog.fr

  5. Un livre qu’il va falloir que je me procure pour m’évader, penser autrement et adopter une autre vision sur la base d’un autre point de vue est souvent très bénéfique.
    Merci pour cette critique.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s