Plaisirs coupables

emmanuelle_histoires de voir_carpe diem

« On n’est pas là pour rigoler ! » nous rabâchait-on déjà sur les bancs de l’école. Avec les années, le constat ne s’arrange guère. Un carré de chocolat, une bouffée de cigarette, la saveur d’un bon verre de vin : autant de plaisirs innocents désormais trop coupables, qu’il faudrait presque « oser » revendiquer sans avoir à baisser les yeux. Imaginez l’insolence. Qu’on le veuille ou non : céder, c’est culpabiliser. Sans oublier l’impératif de se justifier une fois le crime accompli, quitte à en faire des tartines plus grosses qu’un pot de Nutella.

La honte. La cuillère de trop, la gorgée de travers : un rien suffit pour que la mouche devienne éléphantesque. Si seulement la coupe de champagne pouvait en faire autant et muter en magnum ! Rien d’étonnant à ce que l’happy hour tourne au vinaigre quand le bon vivant se voit traité d’alcoolique, d’irresponsable et de goinfre, le maudit verre étant toujours à moitié vide. Gare à celui qui vit un pied en dehors des convenances, car l’oeil inquisiteur de Sauron n’est jamais très loin pour lui rappeler le poids de sa faute. Rien ne gâche son plaisir, les occasions ne manquent pas. « Craquage », « tentation », « écart », voire « pêché », que reste-t-il des réjouissances de la vie lorsque même les mots interdisent d’y goûter ? La rechute. Diabolisée à outrance, l’évocation d’une douceur suffit désormais à couper l’appétit, comme si l’épicurisme menait nécessairement à l’orgie gargantuesque. Plutôt que de juger la descente du voisin ou la fréquence de son lever de coude, commençons d’abord par mettre de l’eau dans notre propre vin. Et cessons donc de culpabiliser à la moindre tentation, au risque de finir plus aigri qu’un mauvais pinard. Quand certains préféreront s’abstenir sous couvert de bonne conscience, mieux vaut boire du rouge que broyer du noir. Avec modération bien sûr, histoire d’être d’attaque pour cueillir demain.

Advertisements

69 réflexions au sujet de « Plaisirs coupables »

  1. a mon travail je ne peux pas manger un biscuit sans qu’on me dise  » mais ou tu mets tout ca  »  » mais tu vas grossir  » ohhhhhh mais je suis juste en train de m’alimenter !

  2. mais encore une cruelle vérité que tu énonces là! dans notre société, les regards sont toujours braqués sur nous, on nous juge, nous scrute! c’est oppressant! laissez nous vivre à la fin et profitons de la vie comme bon nous semble!

  3. tellement vrai! on est encore des moutons pour suivre et subir les méandres de la societe! on dirait que les gens ne pensent plus par eux même. Tout est du coup exacerbé avec la puissance des reseaux sociaux, c’est forcément trop ceci trop cela, mais ne faudrait il pas apprendre à se faire une opinion personnelle afin de ne pas se laisser influencer par ces critiques? se reconnecter avec soi meme , car finalement c’est souvent du bon sens et on l’oublie! As tu lu le pouvoir du moment présent? il n’ya pas de futur sans présent, et si on passe notre présent à penser au futur, celui ci n’est plus celui qu’il doit etre 😉 à méditer ❤

  4. Ah, je suis 100% d’accord !! Moi, je profite tous les jours, on ne sait jamais ce que demain nous réserve !

  5. Tout à fait d’accord avec toi ! N’écoutons pas les autres, profitons ! Et comme je dis toujours « on vit pour nous pas pour les autres » 😉

    Bisous

  6. Eradiquer la culpabilité, le chantier d’une vie, et ne me lance pas sur l’héritage judéo-chrétien… ceci dit après 33 ans de boulot, je certifie que la libération en vaut la chandelle: quoi de meilleur que sucrerie soit-disant déraisonnable sans scrupules et sans complexes? En gros, fuck it. Je vis, j’assume.

  7. « Le meilleur moyen de céder à la tentation c’est d’y céder » Oscar Wilde….Alors sans culpabilité, je cède à certaines tentations….Chocolat, clope….

    La vie est trop courte pour se frustrer…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s