J’ai débranché pour vous

emmanuelle_histoires de voir_debranche toutAprès l’angoisse de la page blanche, place à la phobie de l’écran noir. Imaginez la scène. Il y a quelques jours, sans même un vulgaire « push » en guise d’alerte, mon smartphone décide de rendre l’âme et m’abandonne lâchement. Panique à bord : en une seconde, me voilà coupée du monde et de la civilisation 2.0, sans montre ni GPS pour que je puisse ne serait-ce que rejoindre mon prochain rencard en temps voulu. Black out total.

Si la seule idée de se retrouver « déconnecté » de toute chose pourrait en affoler plus d’un, n’est-ce pas l’aubaine idéale pour lever les yeux de son téléphone, le temps de quelques jours ? Quitte à retrouver l’âge de pierre autant le faire en souriant, moyennant une imagination débordante afin de tromper l’ennui dans les transports en commun. Injoignable et personne pour m’emmerder. À l’abri du qui-vive et des MMS intempestifs, je me surprends progressivement à apprécier les joies du mode « silencieux », vivant pleinement le moment présent sans qu’il soit parasité par une enième vibration inutile. Zéro coup de fil, « le kiff total ». J’en plaindrais presque ces accros du mobile qui, incapables de décrocher de Candycrush, pianotent si frénétiquement qu’ils en frôlent l’épilepsie entre deux stations de métro. Imperméables à tout signal extérieur, comme absorbés par l’étroitesse de leur monde qui tient sur la taille d’un écran. « Leur précieux ». Un horizon bien fade quand l’utile et l’indispensable ne se tiennent qu’à deux clics.

Si couper le cordon n’a rien gâché au plaisir de retrouver un nouvel appareil, je tâcherais désormais de l’utiliser volontairement à meilleur escient : comme un outil, non pas une extension de moi-même. À disposition de personne et certainement pas d’un gadget, je préfère encore rater un « push» que passer à côté du luxe d’avoir la paix. Mes propres batteries tiennent moins de 24 heures, autant les consacrer à l’essentiel en laissant le téléphone plus souvent dans le sac que sur la table.

Publicités

69 réflexions sur « J’ai débranché pour vous »

  1. Hier, alors que j’attendais au feu rouge, j’ai tourné la tête vers l’arrêt de bus: la scène m’a parue surréaliste: il y avait 4 personnes qui attendaient le bus, les 4 avaient la tête baissée, complètement pris dans leurs téléphones. Le monde aurait pu s’écrouler, le ciel aurait pu tomber, ils ne battaient pas un cil, parce qu’ils étaient tous sur leurs téléphones.
    Je me demande même s’ils ont vu le bus passer, finalement…
    Le pire dans tout ça , c’est que je pense être pareille, seulement je ne m’en aperçois que lorsque je vois les autres pris dans cette antisociabilité. C’est le fait de conduire, et de ne pouvoir regarder mon téléphone qui m’a permis de lever la tête, et voir les autres, en miroir de moi-même.
    Nous sommes tous connectés, tout le temps.
    Et toi alors, depuis ce billet, as-tu tenu ta décision d’avoir la paix?!!

  2. Quand le mien m’a lâché l’hiver dernier, je me suis sentie perdue les premiers jours, puis j’ai appris à me réorganiser (j’ai acheté un réveil, je regardais les plans en ville…) & à vivre sans ! Plus le temps passait, moins j’en sentais l’utilité, j’étais même HEUREUSE de n’pas être inondés de messages impersonnels le soir du 31 décembre, et je me gaussais en regardant les autres pester sur le réseau saturé… je savourais ma soirée à 100% & pas à travers mon iphone…
    Puis un jour j’me suis décidée, je l’ai renvoyé, il m’est revenu tt neuf quelques jours plus tard… et j’ai replongé dans ma homophobie… encore plus fort :-/

  3. On a souvent du mal à décrocher mais il le faut pour mieux vivre car sans smartphone et réseaux sociaux on vit tellement mieux. Mais il faut vivre de son temps et dans son temps. 🙂 L’important c’est d’apprécier la vie avec mais aussi sans car on en devient plus « social » et on daigne dire un bonjour en croisant un étranger dans la rue plus qu’en restant scotché à son smartphone !

  4. Je suis accro et je le revendique ! Je n’utilise pas forcement mon iphone pour les reseaux sociaux, ni le blog mais vraiment au quotidien pour me diriger, circuler en fonction du traffic, rechercher une adresse, une boutique … bref, ça me simplifie la vie !

  5. Je pourrai avoir internet 3G sur mon smartphone mais je ne veux pas être hyperconnectée. Quand on part en vacances, j’aime prendre un gite sans wifi et sans télé. J’aime ces parenthèses déconnectées… Mais pour être honnête, je suis une addict tout de même. Je n’arrive pas à me déconnecter chez moi ;(

  6. Ton texte est très bien écrit et surement très vrai ! Personnellement, je suis de ces gens insupportables qui savent pas se décrocher d’un écran…. Rien n’y fait !
    Bises, Eli

  7. Je suis qu’une demi-accro ! Enfin, pour être honnête je me suis soignée et je peux rester des jours sans ouvir mon ordi ou lire mes mails … bon, pour le téléphone, à part en vacances au delà de 24h je craque, j’avoue !

  8. N’étant pas une accro du téléphone je n’ai pas trop de mal à le poser et l’oublier, tu vois je ne sais même pas ce qu’est un « push ». Internet c’est un peu plus difficile, mais c’est pour ça que je résiste à l’achat d’une tablette car sans mon ordi en week-end ou en vacances je fais enfin autre chose… (oui je n’aime pas aller sur internet avec mon téléphone: trop lent, c’est écrit trop petit…).

  9. ah merci! enfin quelqu’un qui partage mon avis! Je n’utilise mon téléphone que quand j’en ai besoin, et quand je suis seule. S’il y a quelque chose qui m’énerve bien ce sont ces gens qui ne décrochent pas de leur portable lors d’une sortie par exemple, franchement je me sens bien plus proche d’eux quand ils ne sont pas avec moi puisque l’on communique alors plus (virtuellement certes mais au moins on communique). Ils sont plus proches des gens l’oins que de ceux à côté. Bref, je n’ai pas toujours été comme ça mais vraiment ça m’agace! ^^

  10. Coucou Polina
    mon vieux coq Italien préféré ( après mon mari bien sur ^^’ ) depuis des décennies : Piero Pelu du groupe Litfiba ( aucun rapport avec ton billet )

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s