Le moral au beau fixe

le moral au beau fixe« Vieilles douleurs, pluie de malheur », disait-on autrefois en guise de prévision météo. Comme tombée du ciel, notre humeur semble elle aussi sujette aux aléas climatiques, le moral au beau fixe virant gris au moindre nuage à l’horizon. Si le concept même de météo dépendance me laissait jusqu’ici dans une incompréhension totale, mon arrivée à Paris a changé la donne de manière radicale. Tornade assurée, face à laquelle les réserves en vitamine D ne font pas long feu: rien d’étonnant lorsque la dépression saisonnière s’éternise toute l’année, à l’exception de quelques rares éclaircies.

Un rayon de soleil ? Et la ville entière se sent revivre d’un coup, troquant « le syndrome du lundi matin » contre un réveil 100% Ricoré. Deux jours plus tard, une simple averse suffit pour faire pleuvoir plus d’insultes que de cordes, surtout lors des divers accrochages entre parapluies interposés. « La goutte de trop », dira-t-on. Quand depuis des siècles les hommes tentent d’anticiper les caprices célestes, jamais le sujet n’avait tant monopolisé les conversations qu’aujourd’hui : chaque soir, nous voilà pendus aux lèvres du grand gourou des « normales saisonnières», croisant les doigts pour qu’aucune intempérie ne vienne déroger à la règle. Printemps pluvieux, été pourri, canicule à l’horizon passé les 30 degrés : de la frustration chronique à l’exutoire aux angoisses, qu’importe le prétexte puisqu’il s’agit de râler. Juste ciel ! À force de pester moi-même contre le micro-climat parisien, je me retrouve à devoir subir mon humeur massacrante en plus du sale temps. Double peine. Si la misère est bien moins pénible au soleil, il ne tient qu’à nous de trouver d’autres sources de réconfort en son absence. Quitte à porter un teint qui ferait pâlir d’envie Dracula en personne, autant que cette blancheur soit aussi celle d’un sourire éclatant.

63 réflexions sur « Le moral au beau fixe »

  1. Très bon article comme d’habitude! Avec les changements climatiques, la dépendance à la météo est de plus en plus forte dans les grandes villes! La plupart des gens qui attendent l’été avec impatience toute l’année pour profiter du soleil, se voit condamnés à subir le mauvais temps encore plus temps!
    Bises, Eli

  2. La météo a de moins en moins d’emprise sur moi et je garde toujours en tête que « parler du temps, c’est perdre du temps ». De toutes façons, on n’y peut rien alors autant s’en accomoder !

  3. Le temps joue sur mon moral c’est indéniable ! Par exemple , je me suis fais opéré début juillet et quand il fait beau , la douleur se fait moins insupportable que lorsqu’il fait moche et où je déprime et peste de ne pas pouvoir sortir !

  4. J’me sens heureuse
    Le moral au beau fixe
    Sauf le soir quand je rentre
    Même après une bonne soirée ou une séance de sport
    J’me mets à réfléchir et c’est pas très bon ..
    Mais bon, ça arrive hein on est pas parfaits sinon ce serait trop simple (et ennuyeux)

  5. Je me sens concernée, c’est normal docteur? Chez nous dans le sud, nous vivons au grès du temps… Et c’est vrai que la météo influe beaucoup sur nos âmes …

  6. Pas vu le sable depuis le début des vacances et blanche comme un cachet d’aspirine ( ou presque car je suis assez mate de peau ;)) , je manque cruellement de vitamine D , heureusement que dans 5 petits jours, je m’en vais me requinquer à l’autre bout du monde !

  7. Le soleil remonte le moral car on peut manger en terrasse à midi et marcher plutôt que prendre le bus. Mais l’important reste d’être bien dans sa vie.

  8. Peut-être que prosaïquement, l’ensoleillement joue sur nos humeurs pour des raisons biologiques. Si on manque de vitamine D, les symptômes dépressifs augmentent! Ce sera le conseil de la vieille dame que je suis : à la rentrée, faites- vous prescrire un dosage de vitamine D. Les ampoules, vendues sur ordonnance seulement, ne coûtent que 1 euro, entièrement pris en charge par la Sécu! Tout ça pour passer un hiver tranquille.

  9. certes c’est à nous de trouver une autre source de réconfort mais tout de même c’est un besoin primaire que de prendre le soleil, c’est presque vitale, en manque de vitamine D nous avons pleins de pathologies dont la dépression qui s’éveillent…et je ne parle pas des autres.
    bisous

  10. La météo…. LE sujet préféré des français! Allez dans n’importe quel commerce, on commence toujours par ce sujet redondant….soit il ne fait pas beau , soit trop chaud! Jamais contents….c’est dans notre nature!
    Flo
    Jaivoulutester.over-blog.com

  11. Nous vivons dans LA région du beau temps perpétuel (PACA). Du moins le croit-on car lorsqu’il pleut ailleurs et qu’il fait soleil ici c’est qu’ en fait il y a du mistral. Prenez la peine de regarder sur la carte d’Evelyne la vitesse du vent et vous comprendrez notre douleur quand tout vole autour de nous, que nos plantes et notre peau se dessèchent, que nos visages se rident à force de se plisser car le soleil est trop lumineux 🙂

  12. Vivant dans une région généreusement pluvieuse, j’ai appris à ne pas me laisser miner le moral par le temps qu’il fait. Je prends les choses avec beaucoup de philosophie et m’amuse assez des râleurs climatiques.

  13. Je suis tout à fait d’accord pour dire que nous sommes dépendant du temps. Une journée qui commence ensoleillée me rend heureuse et s’il pleut j’ai l’impression que ce ne sera pas une bonne journée!
    Merci pour cette réflexion.
    Bon week-end
    bows-and-girls.blogspot.fr

  14. Malheureusement moi aussi mon humeur dépend de la météo & vivant à Lille, c’est parfois pas facile au quotidien de me supporter hihi
    Courage !

  15. C’est intéressant que tu aies remarqué la différence en changeant de ville! Moi aussi la météo m’affecte… malheureusement!

  16. En tant que B.Mode je dépends carrément de la météo et j’ai même 2 applis météo sur mon iPhone… mais je suis aussi une sudiste habituée au soleil, donc forcément vivant à Paris, ma plus d’insultes est assez violente :p

    Kisses
    http://www.mademoisellemode.com/

  17. La météo dépendance, j’ai toujours connue… surtout à Paris où, comme tu dis, il fait gris et froid neuf mois de l’année… d’où l’intérêt de garder le sourire intérieur 🙂
    Mais ce qui m’irrite au plus haut point que tout le monde se plaint du mauvais temps et aux premiers rayons de soleil, je n’entends que des gémissement : ‘il fait trop chaud »…
    Jamais contents, les Parisiens ?

  18. Tout ça ne serait pas la faute des gaulois par hasard ? A force de craindre que le ciel nous tombe sur la tête, on finit par accumuler les météo-rites, c’est normal ! Bel été à tous 🙂

  19. Météosensible, j’essaye de me soigner. Par contre jamais sourire tu ne verras s’effacer de mon visage….C’est ainsi que je lutte contre la mauvaise humeur.

  20. Même si je vis dans une région ou la météo est plutôt clémente et que je suis plutôt de bonne nature je ne vais pas faire le maline moi aussi je suis météosensible quand le mauvais temps s’installe longtemps trop longtemps !!!

  21. je sors mon jocker vu que je vis dans une région assez privilégiée de ce côté-là (remarque on parle météo quand même hein surtout à la veille des week-ends….)

  22. Ton article représente en tout point ma manière de penser actuelle.
    A Paris tu es sujette au même temps que moi a Strasbourg et c’est vraiment pas facile de passer de 40 degrés a 20 le lendemain.
    L’hiver la déprime me guette tout le temps. Et l’été est tellement léger que je pourrais même compter les jours de beaux temps.
    C’est pour cela que je compte déménager dans le Sud.
    Bisous et bonnes vacances a toi.

  23. le temps, tjs vaste sujet de conversation – sur tous les méridiens… 🙂
    P.S. aha, got it, babe… je comprends le sens de ton comment chez moi… 😉

  24. Pas facile d’échapper au « mauvais temps des autres » !!! Avec un merci pour ta visite, je t’envoie un rayon du soleil que je garde dans ma tête… en permanence 😉

  25. Quasiment 25 jours d’averses du matin au soir et du soir au matin commencent à me noyer de chagrin, sniff ! à me courir sérieusement sur le haricot, la coupe est pleine.à ras bord ..

    PS: Pour un joli bronzage naturel Polina : se tamponner le visage sans oublier le cou avec du coton imbibé de thé noir ( en cas de pluie ne pas oublier son parapluie sinon ça coule :mrgreen: )

  26. C’est toujours amusant de voir à quel point la météo peut influer sur tout, sur l’humeur, la forme, et ne je ne parle même pas des jours d’orage où beaucoup sont sur les nerfs!! =)

  27. Je suis une rebelle de la méteo, il m’a fallu des années pour l’assumer, je le crie donc aujourd’hui haut et fort: j’aime le froid, la pluie, la neige et les gros pulls, je ne bronze pas, je crame, donc je n’essaye même plus. Résultat, les averses me réjouissent autant qu’une belle journée ensoleillée. Ceci dit, française je suis, française je reste, il me fallait bien un prétexte à bougonnements: certains pestent avec la pluie, moi je râle avec la canicule 🙂

  28. J’ai toujours accordé de l’intérêt à la météo, et elle revêt une importance encore plus particulière maintenant que je tiens un blog de mode. Cependant, et au risque de m’attirer certaines foudres (c’est le cas de le dire!), la méditerranéenne que je suis aime la pluie en été. Peut -être en raison de son caractère exceptionnel voire exotique en la saison et du répit bienvenu qu’elle offre lors de périodes de chaleurs accablantes ..
    Énormes bisous Polina !
    Jeanne
    http://fashionmusingsdiary.blogspot.fr

  29. Ahh la météo, c’est vrai qu’elle influence vachement notre humeur!! J’avoue que les rayons de soleil me font rayonner, mais j’arrive à relativiser lorsqu’il pleut, car bon, en Belgique, pas le choix, il pleut beaucoup, beaucoup, beaucoup :-p Imagine s’il fallait pleurer tous les jours de pluie 😀 Je serais au bord du suicide!!

    Mais je t’avoue que je rêve d’aller vivre dans le sud, un jour peut être 😉

    Merci pour ce billet!!
    Bises
    Mu

  30. Mon arrière grand mère me disait que ma claire et fine était un signe de richesse qu’il fallait entretenir, être bronzée était signé de travail au champ, … Alors profitons du non soleil pour cultiver notre richesse 😉

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s