Enfin guérir

medecine douce_histoires de voir_emmanuelle On a rarement vu un médecin remettre tant en cause le système de santé traditionnel. Que faire des malades lorsque l’on a tout essayé ? C’est cette question qui a poussé le Dr Sauveur Boukris à écrire son dernier livre «Enfin guérir», lorsque la médecine classique ne suffit plus : un ouvrage qui peut paraître étonnant de la part d’un professionnel du métier. «Mon expérience clinique et mon vécu de praticien m’obligent à admettre que l’on ne connaît pas tout : la médecine recèle encore des mystères inexplorés que notre esprit rationnel et scientifique ne parvient pas à expliquer. Le malade est (et reste) un inconnu». 

boukris-enfin-guerirCharlatans et dérives sectaires mis à part, hypnose, magnétisme, acupuncture et homéopathie sont autant de moyens de se soigner autrement. N’en déplaise aux plus sceptiques. Souvent moquées et discréditées par les experts, ces pratiques parallèles s’avèrent pourtant de vraies thérapeutiques de l’espoir lorsque médicaments et scalpels montrent leurs limites.Entre guérisons inexpliquées et approches alternatives, l’auteur plaide pour une médecine ouverte et plurielle qui ne ferme pas ses portes aux méthodes qu’elle ne maîtrise pas. Ne serait-ce que pour enrichir sa propre pratique. «Il y a un mystère de la vie comme il y a un mystère de la maladie et de la guérison.» Si le miracle mobilise souvent toutes les forces dormantes de l’organisme pour renaître, son énigme ne fait que confirmer le pouvoir illimité et incroyable de l’inconscient humain. «Car ce qui ne peut pas s’expliquer aujourd’hui, peut l’être demain.»

Publicités

43 réflexions sur « Enfin guérir »

  1. Un sujet très intéressant. Le mental fait beaucoup et si ce type de médecine parallèle peut venir compléter la médecine classique et aider le patient, pourquoi être contre (à condition que tout cela soit bien réglementé tout de même !)

  2. Je suis partisane également des médecines parallèles. Quand aux rebouteux, leur talent et leurs connaissances sont spectaculaires. Idem pour ceux qui guérissent les brûlures. C’est assez irrationnel et pourtant ça marche. J’ai entendu dire que dans certains hôpitaux, ils sont appelés régulièrement.

  3. Très intéressant de voir le sujet traité par un médecin ! J’ai déjà testé des méthodes parallèles qui ont eu des résultats bluffants mais j’apprécie d’avoir l’avis de quelqu’un qui ne raconte pas n’importe quoi ! C’est vrai qu’avec tous les charlatans qui traînent il faut pouvoir faire le tri.

  4. En faisant très attention aux praticiens, il est effectivement des voies à explorer. ce qui serait intéressant serait que la science se penche sur certaines thérapies, comme elle le fait avec la médecine chinoise ou la méditation….

  5. Un thème qui me paraît fort intéressant et j’ai beaucoup aimé la dernière phrase : « ce qui ne peut pas s’expliquer aujourd’hui, peut l’être demain ». De belles perspectives 🙂
    Bises

  6. On ne retrouve pas la santé après un geste chirurgical ou un lourd traitement. Ceux-ci ne s’occupe que de la maladie, pas du malade. Il y a une tendance à confondre la guérison et le rétablissement, c’est à dire le retour à la santé de la PERSONNE ! (Oups, désolée j’ai dérapé sur un quota)

  7. étant infirmière de bloc opératoire et donc au plus près des chirurgiens, je sais que la chirurgie fait des miracles, je pense que les médecines douces, soulagent, parfois guérissent en effet, et les miracles arrivent partout c’est certain, surtout la force du mental n’y est pas pour rien, mais il ne faut pas substituer la médecine classique et ses progrès à une médecine uniquement faite d’homéopathie, d’acupuncture etc

  8. Il n’existe qu’une seule médecine, celle qui guéri. Gardons l’esprit ouvert tout en séparant les croyances des faits, même inexpliqués.

    Les charlatans sont nombreux, méfiance et objectivité doivent être de rigueur.

    Et en bout de ligne, n’oublions pas que nous sommes mortels.

    Grand-Langue

  9. c’est super que divers choix/ différents traitements s’offrent aux malades/ à nous…
    j’ai lu des articles cette semaine sur les premiers coeurs artificiels implantés en france! waou! on n’arrete pas el progrès et c’est tant mieux! gros bisous

  10. A l’âge de 10 ans, ma mère m’a emmenée chez un rebouteux, qui m’a remis en place un orteil déboité. Il m’a touchée, et je n’ai plus eu mal, alors que je hurlais 5 secondes avant. Alors depuis, j’y crois à 200% !

  11. Je suis ravie d’avoir un médecin qui utilise les médecines douces: acupuncture, phytothérapie, nutrition…J’en suis ravie. Et pour ma fille, on est avec l’homéopathie et on a réussi à limiter pour les antibiotiques. Je fais de moins en moins confiance en la médecine qui te remplit ton ordonnance.

  12. Un médecin humble et intelligent, c’est rafraichissant 😉 Je taquine. Il y en a plus qu’on ne l’imagine finalement.
    Je suis justement passée chez l’acupuncteur jeudi. J’aime bien, tous les 2-3 mois, on rééquilibre si besoin et ça m’a fortement aidé pour des migraines de PMS. Et puis en tant que psychothérapeute (hypnose & EMDR entre autres + la suite holistique : aromathérapie, etc.) je vois depuis longtemps les limites de la médecine. Du moins lorsqu’elle se braque à voir l’individu comme un corps physique et non un ensemble de corps énergétiques, bien que ce soit prouvé depuis longtemps. On va d’ailleurs petit à petit vers une médecine vibratoire.
    La maladie n’est qu’un symptôme… quand on comprend ça, on change sa façon de pratiquer la médecine!

  13. On aurait tellement à y gagner si plus de médecins acceptaient de s’ouvrir à d’autres formes de soin. Là où j’habite, le recours au magnétisme est plutôt répandu et il a fait ses preuves pour bien des pathologies (en disant ça, je ne dis pas non plus qu’il faut rejeter la médecine classique).

  14. j ai tres envie de lire ce livre, je suis fascinée et tres friande de medecines orientales et ou alternatives, elles font définitivement,t leurs preuves… c est drole comme je me trouve confrontés à des medecins de l ancienne ecole depuis que je m interesse à ces nouvelles contrees medicales… la medecine est un terrain qui doit explorer le corps et l esprit, c un art basé sur la compréhension et l’amour de l’humain…

  15. Merci de relayer et si bien différencier les charlatans de ceux qui admettent les mystères de la guérison et ne se prennent pas pour les dieux, comme c’est souvent le cas chez les « purs et durs » de la médecine classique. Et n’oublions pas le phénomène de l’homéostasie

  16. Je ne sais pas si je serai à 100% d’accord avec cet ouvrage mais un médecin capable de dire qu’il ne sait pas tout et que tout ne passe pas par des médicaments mérite mon respect :).

  17. La médecine ne peut être complète, et complètement salvatrice, tant qu’elle ne prend pas en compte la part psychique du patient.
    Et dire que la psychanalyse est encore vue par beaucoup comme « c’est bon pour les fous, de s’allonger sur un divan… »
    Le scalpel, ou les médicaments à eux seuls, n’interagissent pas avec l’inconscient, ce nerf de la guerre pourtant si puissant et actif.

  18. Je fais partie des sceptiques, ou plutôt des « peureuses ». La médecine traditionnelle ne fonctionne pas très bien sur moi mais je n’arrive toujours pas à franchir le cap vers les médecines alternatives, de peur qu’on « lise en moi ». (petite anecdote: un jour j’ai été chez un kiné pour problème de dos, la kiné m’a d’emblée demandée si mon père était militaire (ce qui est le cas) et d’autres questions qui étaient « en plein dans le mille ». J’ai trouvé ça tellement étrange que je n’ai plus jamais osé y retourner! J’avais l’impression d’être chez un psy!)

  19. Euh… si je souligne le prénom de ce cher médecin et l’ironie du destin, vu qu’en boucher, l’effet aurait été nettement moins adapté, c’est lourd, ou seulement facile?

    Ps: Bon, et sinon, au fait, depuis le temps que j’oublie de le dire: ton illustration/portrait est sublime.
    Ps2: et l’illustration d’Emmanuelle, simplement hilarante.

  20. Ne pas laisser de côté les pratiques alternatives, certains hopitaux utilisent l’hypnose, d’autre les sangsues, d’autre le miel pour la cicatrisation. Rester vigilant et bien se renseigner sur les praticiens mais ce sont des solutions forts intéressantes en complément de la médecine « traditionnelle »^^

  21. oh que ton article me parle… mon médecin a employé la même phrase » ce qui ne peut pas s’expliquer aujourd’hui pourra peut-être l’être demain »… les alternatives douces peuvent être un moyen qui ont fait leur preuve dans certains cas, je crois à certaines choses, mais ne pas en attendre trop non plus. L’effet placebo peut être aussi de la partie et c’est tant mieux. Le tout est de trouver une solution, et aussi une plénitude dans le traitement employé.
    flo
    jaivoulutester.over-blog.com

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s