Mamie cool

un sourire, en verre et contre tout_histoires de voir_dessin emmanuelleL’âge d’or est arrivé, car « la vieille » a le vent en poupe. Si la mode n’est qu’un éternel recommencement, les dernières égéries de Céline, Saint Laurent et l’Oréal nous feraient presque croire qu’elle aurait succombé au syndrome Benjamin Buttons. La ride radieuse, le charme sans artifices et l’assurance en plus: de quoi mettre à mal le culte du jeunisme, au premier abord seulement. Qu’on le veuille ou non, mamie fait loup blanc parmi la brochette de fesses musclées que l’on dévore des yeux tous les jours, aussi rafraichissante que soit son authenticité.

celine-ysl-pub

Du baby-boomer au old kid, la tendance senior vise avant tout à s’en mettre plein les fouilles : et pour le coup c’est papi qui va raquer. Pourquoi les grandes marques troqueraient-elles leur implacables photoshop et bistouri, si ce n’est pour exploiter le filon du troisième âge ? Un brin cynique, sans doute, mais pas plus que les lois du marché. L’Occident vit plus longtemps sans parvenir à arrêter la pendule : d’ici 2060, un Français sur trois aura dépassé 60 ans. Rien d’étonnant à vouloir stimuler un pouvoir d’achat encore inexploité, surtout s’il tient la promesse d’une retraite plus glamour. Poivre et sel, à l’image de la crinière d’enfer de Cruella. Avec le piquant qu’il faut pour traverser les âges sans prendre de coup de vieux.

Publicités

49 réflexions sur « Mamie cool »

  1. Ben oui, avec l’espérance de vie qui se prolonge et le fait qu’on passe la moitié de sa vie à être « senior », la fashion industrie doit suivre. Un modèle pour les plus âgées (qui sont aussi les plus fortunées), perçu comme super cool par les plus jeunes, ou comment réussir son coup marketing à tous les niveaux !
    Lana
    http://goodstylelittlemoney.com/

  2. C’est clair, pour le biz, il faut viser les baby boomers et seniors.
    C’est ce qui a fait la révolution du wellness début 2000… et c’est pas fini…

  3. J’avais bien aimé cette campagne avec le troisième âge justement sans penser au coté commerciale, de toute manière il n’y a que les friqués qui peuvent se le permettre donc les mamies avec une retraite « normale » ne seront pas concernés comme la plupart des Français.
    Bisous

  4. Allez hop c’est décidé, j’arrête de me faire des couleurs! Qui c’est avec mon teint (presque) frais de jeunette j’attirerai peut-être les annonceur.

  5. Personnellement je trouve que cela fait du bien de voir des personnes âgées dans des pubs de luxe, après tout ils font aussi partie de leur clientèle (on se fait tous une très bonne idée de la mamie friquée). Et même, ces pubs me donneraient presque envie, je trouve un côté rock à ces grand-mères que je ne retrouve pas chez les plus jeunes.

  6. un brin cynique certes, et puis je ne trouve pas ces pubs particuliérement alléchantes … en tout cas ce n’est pas l’idée que je me fais de la mamie cool et moderne !

  7. Bonsoir
    Mon petit passage du soir
    Dans ton merveilleux univers
    Juste pour le plaisir
    De te rendre une petite visite
    Avec la complicité de mon clavier
    J’espère que tu va bien
    Je te souhaite de passer
    Une Agréable et Belle soirée
    Gros Bisous

    Bernard

  8. Je trouve cette tendance des mamies mannequins géniale ! Tout le monde doit être représenté et n’oublions pas que nous goûterons tous à la vieillesse un jour (du moins espérons le).
    Ah les bretzels, c’est une madeleine de Proust que nous avons en commun. Bisous et je te souhaite un bon début de semaine.

  9. Un sujet qui fait beaucoup parler! Cela ne m’étonne pas!
    Pourquoi pas des mamies mannequins? Moi je suis d’accord! Il y a de très belles femmes avec des rides comme Carmen Dell’Orefice. Je l’adore!
    Bon week-end, Polina!

  10. Excellent article Polina ! Je préfère quand ce sont les seniors qui décident de paser outre les diktats de la mode pour assumer franchement leur âge. Tout n’est que question de miroir. Mais si ça permet de déculpabiliser le port de la ride, éh bien tant mieux ! 😉

  11. Et bien du coup, je ne me sens pas du tout à la page, parce que je n’avais pas remarqué ces campagnes aux mannequins « old school ». Et je ne m’étais donc pas fait la remarque du bénéfice marketing. Et ton analyse est très bien vue.
    Mais au-delà du côté sombrement business et non pas philanthrope de ces marques, ça ne fait pas de mal de voir du madame tout le monde, sans trop de muscles et de botox, s’afficher sur nos journaux. ça nous dériderait presque!
    Mamie a le droit d’être représentée, elle aussi, avec un joli CELINE trônant au-dessus de sa tête, non mais!

  12. Bien vu Polina d’avoir mis en évidence avec style et humour cette tendance, qui prend effectivement de plus en plus d’ampleur…Bien sûr, le chic n’a pas d’âge, néanmoins, je regrette un peu que sur les photos, les mamies-mannequins aient cette mine de mamie-flingueuse…:-)

  13. Une plume acerbe, une fois de plus, mais criante de vérité.
    J’aime la beauté au naturel à tout âge, j’aime voir les rides de la vie. Je prône l’arrêt de l’apologie de Photoshop mais pas au prix d’ouvrir un nouveau filon exploitable financièrement au profit des riches de ce monde.

  14. C’est quand même bien de ne pas voir que des nymphettes sublimes de 15 ans. C’est un progrès quand la mode se rapproche de la vraie vie. Même si les raisons sont mercantiles !

  15. Ça bouscule les genres, les personnes « plus adultes » vont un peu se sentir concerner. À part les pubs pour les sonotes et les obsèques ils n’ont pas grand chose.
    je trouve ça positif et puis ils sont assez matures pour ne pas se faire avoir 😉

    Kisses
    http://www.mademoisellemode.com/

  16. Mis de côté la « valeur mercantile », on peut croiser quelques unes de ces mamies … qui restent ce qu’elles ont été : des femmes avec du style et de l’élégance, me rappellerai toujours d’une femme d’une septantaine d’année croisée un jour dans Bruxelles : une classe et une élégance naturelle, et quelle assurance tranquille dans le regard … Quelle femme !! On aurait eu envie qu’elle nous conte son histoire …

    Et quelques « vieilles stars » qui restent grandes – Marianne Faithfull, Françoise Hardy, … et même Nina Hagen, c’est dire.

  17. Que ça dure !
    Certaines femmes mûres ont souvent beaucoup plus de style que les bien plus jeunes et une classe naturelle qui leur sied à merveille. C’est parfois une grande source d’inspiration d’ailleurs, car elles maîtrisent le chic à la perfection, tout en finesse et justesse.
    Bises ma belle Polina
    http://www.artemis-leblog.blogspot.fr

  18. C’est tout l’art des publicistes : surfer sur la vague de ce qui va rapporter de l’argent à leurs employeurs… Les vieux ont du pouvoir d’achat, ciblons-les ! Ce qui n’est pas pour me déplaire…

  19. Je dois dire que je te trouve très mauvaise langue, chère Polina. Si ces pauvres petites marques débutantes tiraient un quelconque profit de telles campagnes de pub, nul doute qu’elles réinvestiraient aussitôt ledit profit dans des causes humaines essentielles, comme la lutte contre les rides ou le bénévolat auprès des stars.

  20. Très rigolo le dessin d’Emmanuelle 😉
    Garderons nous toutes nos dents en vieillissant telle est aussi la question non Polina ? pour pouvoir encore mordre la vie à pleines dents ?

  21. je suis pour la visibilité des femmes de tous âges! seules les filles de 17 ans font les pubs pour la cellulite, les crèmes anti-rides, alors qu’elles n’ont rien de tout ça. Et on ne parle même pas de la mode: une femme de 40,50,60 ans est belle à sa manière à tout âge. Parce que vieillir fait partie du processus, et on a l’impression qu’il faut rester dans un corps de 20 ans pour rester dans le coup. Plus on verra de « jolies vieilles » ( pas retouchées hein), plus on pourra s’accepter au fil du temps, au lieu de se mettre la pression…
    flo
    jaivoulutester.over-blog.com

  22. Ce qui n’est pas pour nous déplaire, puisque nous faisons partie des sexagénaires, que nous préférons appeler « sexygénaires » pour aller dans le sens des tendances ! N’oublions pas que c’est d’abord le portefeuille qui est visé, mais n’empêche, enfin on découvre une tranche d’âge qui jusqu’ici, ne semblait pas exister, et ceci dans l’acceptation d’une certaine « décrépitude », loin du glamour à l’américaine. Nous avions poussé notre petit coup de gueule…
    http://wp.me/p2H2o8-4w5

  23. C’est beau de voir réapparaître la beauté au naturel. Fini l’ère du paraître, de l’apologie des 20 ans et du photoshop. Vive les rondeurs, l’acceptation de l’évolution du corps, les femmes et les hommes qui acceptent leurs « défauts ».

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s