Le Pressionnisme: de la rue au musée

pressionisme-pinacotheque-parisÇa, c’est de la bombe ! Si tout le monde a déjà eu l’occasion d’admirer des graffitis sur un mur, le Street Art reste encore un domaine bien obscur pour la scène artistique classique, à l’exception des grands noms comme Keith Haring ou Jean-Michel Basquiat. Injustement associé au tag, on n’en retient bien souvent que le saccage de l’espace urbain : car peu savent que depuis les années 70, des artistes créent en atelier une véritable production sur toile, loin de la rue et des tunnels de métro auxquels ils sont souvent cantonnés. Sans jamais relâcher la pression d’un seul cran.

Vu l’engouement que soulève désormais ce mouvement chez le grand public, la Pinacothèque devait bien sortir les barbouilleurs de l’ombre pour redonner au « Pressionnisme » ses lettres de noblesse. Jusqu’au 13 septembre 2015, son exposition met à l’honneur près d’une centaine d’oeuvres réalisées entre 1970 et 1990, par des bombes hors pair comme Phase 2, Toxic ou Bando. Autant d’illustres inconnus pourtant passés maîtres dans leur discipline underground, n’en déplaise à «la bêtise mondaine culturelle» que le musée épingle au passage. Quand les artistes modernes et «mainstream» cherchent avant tout à trouver la recette miracle qui fera parler d’eux, serions nous passés à côté d’une révolution silencieuse qui remet la confrontation créative au goût du jour ? C’est la question que pose la Pinacothèque d’une manière résolument didactique, histoire de piquer la curiosité des plus réticents au Street art sans les bombarder de clichés. Que l’on accroche ou non, ce voyage visuel vaut largement le coup d’oeil, ne serait-ce que pour admettre que le graffiti représente bien plus qu’un vulgaire gribouillis: considéré enfin et à juste titre comme un courant artistique. De quoi succomber à l’appel de la rue le temps d’une expo’.

Publicités

36 réflexions sur « Le Pressionnisme: de la rue au musée »

  1. Oh, très chouette idée cette expo! J’aime beaucoup découvrir par hasard en me baladant de jolies fresques urbaines. C’est réellement un art qui dans la rue, égaie les murs souvent tristes.

  2. Encrée dans l’art, je suis totalement tenté d’aller voir une exposition comme celle-ci. L’art de la rue (quand il est bien fait) est magnifique !

  3. Le street art c’est pas toujours beau (ça dépend de qui le fait hein) mais quand l’artiste est doué on découvre souvent de belles petites pépites.

  4. Je ne sais pas si tu suis le blog d’Isabelle (http://laparentheseenchantee.fr) elle publie régulièrement des billets sur le street art … et c’est un art à part entière, je me régale des balades qu’elle nous propose. Par contre, je peux t’assurer que quand certains se prennent pour des artistes et taggent sauvagement, c’est vraiment moche … et c’est ce qui se passe chez nous, une véritable nuisance !!

  5. J’aime beaucoup le street art en général et l’expo a l’air vraiment intéressante.
    Après c’est vrai que c’est un domaine très vaste et qu’on peut ne pas accrocher à tout.

  6. J’aime beaucoup ta plume journalistique, c’est un vrai bol d’air de te lire !! Quant au street art, j’aimerais beaucoup que les tagueurs en bas de ma rue qui ne font qu’écrire des insultes prennent quelques cours d’art plastique appliqué à la rue … j’aurais de la joie à regarder leurs œuvres !

  7. merci ça a l’air chouette !! toutes les formes d’art en ce moment ne se portent pas très bien mais bon …… pas le choix ! et c’est vrai que l’art de rue est encore considérer comme une dégradation… tout est mis dans le même panier

    bisous
    Ann’so M
    http://www.annsom-blog.com/

  8. Comment dire que pour voir tout ce que je voudrais voir, il me faudrait un budget élastique et des journées de 32h. Ou alors, qu’une bonne âme invente la téléportation. En, voilà, une invention autrement plus utile que le smartphone qui me file des crampes de pouce, non? Je vais me pencher sur la question, je sens que je tiens un truc, là. Et en attendant je vais souligner la ligne « pressionnisme » sur ma liste de « trucs à faire absolument avant de mourir », vu que je l’avais déjà notée, celle-là, en page 853.

  9. Il y a vraiment de « belles choses » dans ce domaine et quand en plus cet art ce mêle à la déco ( j’ai vu une chaise re-décorée street art ) cela donne des pièces uniques très contemporaines audacieuses géniales …

  10. C’est une tendance qui se développe sur Toulouse aussi, j’espère pouvoir aller voir cette exposition qui est de très haut niveau

  11. Comme tu ne le sais pas je suis artiste et j’ai toujours adoré les graph’s notamment dans ma jeunesse Parisienne à la grapheuse Misstic qui sévit depuis les années 80.
    Son art, considéré dans ses début comme un mode mineur a comme pour d’autres décollé pour être enfin reconnu.
    Elle est parti du décor de rue avec ses pochoirs et textes pour « habiller » aujourd’hui le tram de Montpellier entre autres.
    Va voir son espace, c’est fun.
    http://missticinparis.com/

  12. c’est une très bonne chose! vu ce qu’on met parfois dans la catégorie « art », pourquoi les graffities n’auraient pas le droit de cité?il y a de jolis talents dans cette discipline.
    flo
    jaivoulutester.over-blog.com

  13. Il y a de belles questions sur l’art derrière cette exposition… Il y a aussi, comme dans d’autres « mouvements » des ratés et autres choses moins réjouissantes pour l’œil et l’esprit… En tous les cas, il y a de la vie et des recherches !!!

  14. Cela fait plusieurs années que je suis l’émergence de cet art dans les rues de Lyon, entre autres, avec passion et joie tellement cela décape les yeux et l’esprit. L’art dans la rue, c’est juste une façon autre de penser qui mettra encore du temps à s’imposer mais l’art a toujours été en avance sur son siècle 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s