Tout pour réussir sa période décès

philippe-heracles-reussir-periode-deces

« Mort de rire ». C’est ainsi que l’on pourrait résumer le dernier recueil d’épitaphes de Philippe Héraclès, dont l’humour grinçant s’est déjà illustré dans plusieurs ouvrages, notamment « Le grand livre de l’humour noir », « Des fins pour défunts » ou encore « Feu à volonté ». Car s’il n’ « y a que dans les films que l’on ne meurt pas pour de vrai », bien choisir son épitaphe demeure la seule garantie de s’assurer l’immortalité tant souhaitée. En dédramatisant sans tabou un sujet pourtant grave et difficile. Puisque la fin justifie les moyens, l’éditeur a concocté un cocktail détonnant d’épitaphes plus drôles les uns que les autres, tranchant clairement avec les ornements que l’on retrouve sur les sépultures de nos anciens. De quoi conjurer la fatalité d’un passage sur Terre éphémère, ou d’un destin que certains croient encore incertain. « Pour une fois, personne ne va essayer de me piquer ma place », « Je ne pensais pas qu’un jour je descendrai si bas », « Je suis bien parti pour y rester » ou encore « Je suis hors je » sont autant de pieds de nez que Philippe Héraclès lance à la mort, dont un seul suffira au bonheur posthume de tout bon vivant qui se respecte. « Tous pour un, tous pourris » : voilà un humour qui fera se retourner plus d’un mort dans sa tombe.

Publicités

35 réflexions sur « Tout pour réussir sa période décès »

  1. C’est … spécial ! Je pense que je pourrais apprécier dans certains moments et détester dans d’autres … Mais ça a l’air très sympa cette dédramatisation.

  2. Coucou Polina, j’espère que tu vas bien ?
    J’adore ce genre d’ouvrages à l’humour bien cinglant, merci pour cette découverte, il va falloir que je me le procure ! Bises 🙂

  3. Beaucoup d’imagination ! J’aime la façon dont il conjure le sort que nous réserve la mort. Un peu d’humour noir qui permet de moins stresser face à la chute!

  4. hahahaha « tous pour un, tous pourris » j’ai éclaté de rire! derrière tout ca se « cache » (pas vraiment en fait) l’incapacité de l’homme d’accepter qu’il ne sera plus, qu’il disparaitra et que le monde continuera sans lui… que ce soit avec humour ou pas, l’épitaphe (tu m’apprends un mot, d’ailleurs…) est pour moi le reflet de la condition humaine: La vie n’a de sens que parce qu’il y a la mort, mais la mort est inacceptable… il faut à tout prix laisser une trace! Rien que la phrase « il est mort » reflète ce paradoxe: comment peut on être quelque chose alors qu’on n’est plus tout court?

    Fan de humour noir et de tout ce qui se cache derrière, je note ce livre comme beaucoup d’autres que tu nous a recommandé!

    Bonne semaine Polina!
    http://www.once-in-paris.com

  5. Excellent ! Tout à fait dans la lignée de cet hypocondriaque qui avait fait graver sur sa tombe : « Je vous avais bien dit que j’étais malade ». Merci de partager tes coups de coeur insolites 🙂

  6. J’avoue que le « hors je » me plaît beaucoup… Merci pour cette petit voyage humoristique dans l’au-delà 😉

  7. En parler n’a jamais fait mourir personne nous répète souvent ma mère … quand en plus on peut le faire avec humour, je dis bravo !!

  8. Polina, j’adore ton écriture et tes bons jeux de mots, et alors ce livre, moi qui n’aime pas particulièrement parler de ce sujet, me tente tellement j’en souris déjà!merci pour la découverte!
    flo

  9. Un seul problème, et de taille: il faudrait mourir plusieurs fois, s’offrir une pierre tombale haute de trois mètres ou toutes les concessions voisines pour rendre hommage à la finesse de l’épitaphe. Pire, pareil livre pourrait bien coller des remords aux incinérés.

  10. J’avais adoré « Le grand livre de l’humour noir », je ne peux donc qu’espérer me délecter de son dernier ouvrage! J’aime bien ce style d’écriture qui me rappelle un peu l’ambiance de Jean Teulé pour « le magasin des suicides ».

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s