Mon cerveau, ce héros

cerveauceheros« Cerveau gauche », « cerveau droit », ou le fait de n’en utiliser que 10% : paradoxalement, les progrès scientifiques n’ont fait qu’ancrer les neuromythes un peu plus dans nos têtes, faisant chauffer la matière grise jusqu’à ce qu’elle finisse carbonisée. En témoigne le film « Lucy » sorti l’année dernière, mettant en scène une jeune étudiante qui voit ses capacités intellectuelles se développer à l’infini. Sexy.

Si la plupart d’entre nous croit encore en l’existence de ce genre de pouvoirs inexploités, Elena Pasquinelli a souhaité démêler le vrai du faux dans son dernier ouvrage, pour une remise à plat bénéfique quoi que sans concessions pour notre égo. Non, écouter du Mozart ne ferait pas grimper le QI à la vitesse d’une formule 1, pas plus que les nombreuses promesses assurant pouvoir « muscler » les capacités cognitives. Toutes, bien sûr, ne sont pas fausses… Mais nous serions particulièrement enclins à tomber dans le panneau selon l’auteure. « Les sciences du cerveau sont des sciences encore jeunes. Bien que leurs progrès, au cours des dernières décennies, aient été saisissants, il se peut que notre connaissance du cerveau et de ses mécanismes reste encore pendant longtemps incertaine. » Vigilance reste de mise.

En ce sens, ce livre documenté et riche en exemples remplit entièrement sa mission de remettre les pendules à l’heure, balayant charlatans et arnaques que les neuromythes font fleurir aujourd’hui. Seul regret : le fait qu’il ne laisse que très peu de place aux divers possibles, même si l’on répliquera que tout mortel souhaite entretenir l’illusion de son « super cerveau ». Raison de plus pour reconnaître notre ignorance face à certaines réalités, en distinguant ce que nous pensons savoir de ce qui reste encore inconnu. Voilà une petite claque qui nous fera perdre deux-trois neurones au passage… Pas d’inquiétude, s’il y en a dix de retrouvés !

Publicités

33 réflexions sur « Mon cerveau, ce héros »

  1. un de mes medecins specialiste en Analyse de reinformation cellulaire traite beaucoup de l’inconscient et du besoin parfois d’activer certains points du cerveau qui ne travailleraient pas comme il faut 🙂 oui je sais la on ouvre un autre chapitre LOL

  2. Oh, intéressant comme lecture !
    J’avais en effet lu ça, sur un Science & Vie : ce n’est pas que l’on utilise que 10% de notre cerveau, je crois qu’ils expliquaient plutôt que c’est une affaire de connexions neuronales et d’utilisation simultanée. Ou quelque chose comme ça.

  3. Avant de penser à le développer, pour ma part j’espère trouver le moyen de ne pas trop le perdre
    et me « ramollir de la caboche  » dans les années à venir !!!
    Pour d’autres s’il est possible de faire quelque chose pour eux et éviter qu’il y ait trop de  » rien dans la cervelle » ça serait un don formidable pour l’humanité !!
    Bises

  4. intéressante lecture encore;.. ne jamais gifler son enfant (même quand il m’arrache els cheveux ) de peur qu’il perde des neurones… le message doit encore etre mieux diffusé (cets comme els enfants secoués)…

  5. Super Polina ! Depuis le temps que je cherchais un livre qui décode tout ça… parce qu’on entend de tout et de n’importe quoi ! Merci 🙂

  6. La complexité du cerveau nous échappe c’est sur ! Ce livre doit être très intéressant, il me plairait beaucoup de le découvrir pour en apprendre davantage sur ce formidable et mystérieux organe.
    Il faudrait aussi que je vois Lucy ! J’espère que tu vas bien ? Bisous et à bientôt 🙂

  7. Incroyable réalité que de savoir que nous sommes incapables d’utiliser toutes nos capacités intellectuelles… et que nous ne savons pas encore comment résoudre cela !

    J’avais beaucoup aimé le film Lucy sur ce sujet 🙂

    Blondie
    Blondieandco.fr

  8. Science jeune, inconnu… donc si j’ai bien compris, Lucy est un film parfaitement plausible, tout peut arriver. Mon cerveau pourrait bien, un jour, passer de mignon et légèrement tordu à killing machine surdouée. Damn. L’espoir est sans doute la plus belle création du cerveau humain, en attendant.

  9. S’il est toujours bon de balayer les charlatans et leurs fausses promesses, et sans vouloir nullement entretenir l’illusion de mon « super cerveau », je trouve ce livre un peu réducteur…
    C’est une science bien trop jeune et d’autres études sérieuses prouvent que cet organe recèle bien de mystères. Et que nous n’utilisons qu’une infinie partie de ses possibilités…
    Et je continuerai à écouter Mozart, que ça me rende plus intelligente ou pas 🙂

  10. Coucou Polina!
    Oh dis donc, ça me plairait de lire ce livre!! C’est vrai qu’il y a tout un tas de mythes au sujet des possibilités du cerveau humain. Je serai curieuse d’en savoir plus. Je note ça dans un coin de mon petit carnet de lectures. =)
    Je te souhaite une bonne soirée.
    A bientôt. Lili.

  11. je sais pas combien de pour cent j’utilise dans mon cerveau, mais si cela se trouve j’ai pas de cerveau, vu ce que je vois de moi, bon je me devalorise, mais cela m’epate de voir des gens si doués en art par ex ou en etude scientifique, ou meme tout simplement endecision de la vie de tous les jours, je vais passer un scanner pour voir si ma matiere blanche est pas transparente, lol

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s