Portraits à la cour des Médicis

medicisQuoi de plus banal de nos jours que de se faire tirer le portrait  ? C’est pourtant l’accroche qu’a choisi le musée Jacquemart-André pour nous entrainer à Florence au temps de la cour des Médicis, à travers 40 tableaux des plus grands peintres de l’époque dite «  maniériste  », jusqu’au 25 janvier 2016. Pontormo, Andrea del Sarto, Bronzino et Salviati s’y font ainsi le miroir d’un Cinquecento en pleine émancipation, où les traits de leurs contemporains en disent long sur la société de l’époque.

Le portrait comme arme politique. Si tous les moyens sont bons pour s’emparer du pouvoir, les Médicis ont préféré s’approprier les arts pour asseoir leur autorité à Florence au XVIe siècle  : une réhabilitation par l’image, subtilement habile en vue de la conquête à venir. Aux visages crispés et stoïques du début du siècle succèdent ainsi des mises en scène héroïques, représentant la puissance d’hommes de guerre au service d’Alexandre et de Côme comme pour soumettre leurs derniers pourfendeurs. À mesure que la dynastie s’affirme, l’art du portrait se démilitarise et s’accorde à l’image de la cour: luxe, élégance et raffinement, jusque dans les moindres détails. Les visages se déclinent, toujours avec la même opulence, parfois peints sur cuivre ou même sur lapi-lazuli, laissant une trace indélébile de cet âge d’or à la postérité.

« Quand les portraits offrent à la fois ressemblance et beauté, on peut dire que ce sont des œuvres exceptionnelles et que leurs auteurs sont des grands peintres. » 

Vasari,  Les vies des meilleurs peintres, sculpteurs et architectes, 1568

S’ouvrant à d’autres formes d’art comme la musique ou la poésie, le portrait se double progressivement d’une signification précise, souvent plus complexe qu’il n’y paraît. Si rien n’est laissé au hasard dans sa composition (qu’il s’agisse de l’expression, de la posture ou du cadrage), c’est qu’il transcrit, plus que toute autre forme artistique, l’essor de la société de cour grand-ducale et l’affirmation de la noblesse de ceux qui la composent. Prompt à saisir l’air du temps comme l’essence de son modèle. Avec des prêts exceptionnels de la part des Musées de Florence, de la Royal Collection, du Louvre ou du Städel Museum à Francfort, ne vous faites pas prier pour aller admirer ce panorama de l’art florentin; d’autant plus dans l’intimité d’un hôtel encore imprégné de l’atmosphère d’une demeure habitée. Pas de manières entre nous.

Advertisements

20 réflexions au sujet de « Portraits à la cour des Médicis »

  1. Tiens une nouvelle maquette de site! On s’absente quelques jours et hop, tout change!
    Même aujourd’hui, l’art du portrait officiel (en photo le plus souvent) est tout un art justement… qui amène beaucoup de critiques (qu’on pense aux derniers portraits de nos présidents).

  2. Me fait penser à « Fiorenza » de Thomas Mann, pièce sur la lutte entre les Médicis et Savanarole, ennemi des images et des arts …

    Ca doit être une ville fascinante !!

  3. Une de mes amies y est allée et m’a justement envoyé la carte postale du portrait qui sert d’affiche à l’exposition. C’est tellement beau, plein de finesse. Je suis fascinée par les détails, la beauté des perles, etc… A voir sans aucun doute si on est à Paris!

  4. Bonjour Polina,
    je me demande bien ce que penseraient les gens de cette époque en voyant nos portraits, les botox, les smokey eyes, le gloss ou la half hawk.
    A chaque époque son photoshop, et ses marques ede richesse effectivement!
    Bises

  5. Une exposition qui parle à la passionnée de portraits que je suis. Et je rejoins entièrement Elisa, photoshop a toujours existé après tout, de l’œil du peintre au logiciel du photographe, il n’y a qu’un pas…

  6. On a l’impression qu’elle a tiré (trop fort) sur le joint. Je parle du regard aux paupières lourdes, elles ne sont pas rouges car le maquillage fait son effet mais tout de même, certains signes ne trompent pas.
    Bistroman
    Critique d’Art à temps partiel

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s