Les faux bons conseils

les conseils_emmanuelle_histoires de voirNouvel an, l’heure du bilan : et pas toujours des plus agréables. Surtout quand on voit le nombre de résolutions non tenues voire abandonnées dès l’instant ou le taux d’alcool a baissé dans le sang. Soit le lendemain du premier janvier : double peine. Et pourtant, chaque année s’annonce comme l’occasion de se fixer de nouveaux objectifs, une page blanche invitant à concrétiser le « changement » tant attendu. On efface tout et on recommence, en se jurant de ne pas se planter cette-fois ci : ne serait-ce que pour le plaisir de prouver aux autres que l’on arrivera à tenir ses engagements. Ces autres, justement, dont le regard nuance souvent l’appréciation que l’on porte sur nos propres choix. D’autant plus à une période où les repas de famille incitent à la comparaison entre voisins de table : et pas seulement pour savoir qui a reçu la plus grosse part du gâteau.

Ai-je fait assez bien ? Mieux que lui ? Aurais-je pu en faire plus ? Impossible de ne pas douter des chemins empruntés et de ceux qu’il reste encore à prendre : comme un caillou dans la chaussure que l’on trimballe depuis des lustres. Laissez votre entourage s’en mêler, et vous ne saurez même plus si vous êtes satisfait ou non de votre parcours. Chacun y va de son avis sans y avoir été convié, faisant osciller la jauge de votre Bonheur Intérieur Brut en même temps que vos nerfs. S’il appartient à chacun de décider de ses propres aspirations, impossible d’empêcher certaines personnes de vous répéter ce que vous devez faire de votre vie. Peu importe l’heure, l’endroit, ou l’année écoulée : elles auront toujours de quoi vous faire cogiter. Ça en deviendrait presque contagieux. Rappelez-vous que leurs bons conseils n’ont que la valeur qu’on leur donne : rien de plus facile que d’en faire abstraction lorsqu’on ne se sent pas concerné. Tout conseil est bon à prendre, mais il revient à nous de choisir ceux que l’on doit appliquer. Surtout quand il s’agit de se débarrasser une bonne fois pour toutes de ce foutu caillou qui nous gêne tant : ce que je nous souhaite d’ailleurs à tous en 2016. À commencer par moi-même.

Publicités

31 réflexions sur « Les faux bons conseils »

  1. Tu as tout à fait raison 🙂
    Je te souhaite une très belle année 2016 et sans trop de résolutions ni de conseils extérieurs ahah !
    Vis ta vie au quotidien, profite, découvre, rêve, aime, ris, régale toi, danse, chante, visite, partage … Voilà les « conseils » intemporels qu’on devrait juste tous se donner !

    Bisous !

  2. De toute façon, dès qu’on se met à comparer, on est mal barre. Une vie n’est pas l’autre. Il y aura toujours des gens qui nous donneront l’impression qu’on n’en fait pas assez ou de trop. Mais au final, il n’y a rien que nous devions faire ni être. Nous sommes déjà parfaits tels que nous sommes et la seule chose à faire peut-être, c’est de VIVRE NOTRE VIE A NOTRE FAçON ! Après ce que Tante Marie ou le boulanger en pense… Et même quand ça part d’une ‘bonne’ intention, XYZ dit ce qu’il pense à partir de SES valeurs et elles peuvent être très différentes des miennes, des tiennes… Du coup, il a raison de son point de vue, et moi du mien. chaque expérience se vaut 🙂

    Continue de Vivre Ta Vie à la hauteur de Toi-même Polina : ) Belle Année! ♥

  3. Je ne prends jamais vraiment de résolutions pour le jour de l’An mais force est de constater que c’est devenu une affction de saison! 😉 Tous mes voeux les meilleurs pour l’année qui s’annonce Polina! Continue d’être brillante et merci pour tes articles! Bises!;)
    ♥♥♥
    Jeanne
    http://fashionmusingsdiary.com

  4. Coucou ma belle, je te souhaite une très belle année 2016! Pour ma part, le maître mot cette année est penser à moi, et vivre au jour le jour! Voilà tout, pas de résolution à deux balles ni de promesses que je ne tiendrais pas 😀 bisettes

  5. Coucou Polina, je te souhaite une excellente année 2016, que l’amour, la santé, la réussite et le bonheur soient au rendez-vous. J’espère que tu vas bien ?
    J’adore ton texte et tu as raison, il est parfois nécessaire de s’émanciper de ces « conseils ». Nous sommes les seuls maîtres à bord de notre vie !
    Bisous 🙂

  6. pour moi pas de résolutions du type « à partir du 1er je vais faire… » mais j’ai pris la chose à l’envers : « à partir du 1er je ne vais plus faire… » et ça marche plutôt bien d’éliminer les contraintes au maximum ! Soyez heureuse Poline

  7. Je te souhaite le meilleur pour 2016 !! Et surtout pas de résolutions. J’ai compris depuis longtemps que ça ne sert à rien et que le travail sur soi-même, c’est tous les jours que nous devons le faire 🙂

  8. Très joyeuse année, chère Polina ! Et au diable les bons conseils et les bonnes résolutions, 365 jours nous attendent et c’est nous qui déciderons ce que nous en ferons, na ! 🙂

  9. C’est marrant, je ne sais même pas si on m’a donné des conseils cette année, c’est dire si je ne les écoute pas ;-)! Bonne année!

  10. C’est vrai, ça! On m’en a donné des conseils en 2015!! Je ne les ai généralement pas suivis, mais, comme j’ai évolué (haha), je n’ai pas envoyé balader les conseillers. Je n’ai tout simplement rien répondu.
    Evidemment j’ai des bonnes résolutions, comme tous les ans.
    Tout ça ne m’empêchera pas de te lire et de te souhaiter une année 2016 pleine de découvertes!

  11. Je te souhaite une excellente année 2016!

    Pour moi, pas de résolutions cette année exceptée celle de devenir maman (c’est plutôt un fait… d’ici 6 semaines, plus le choix ^^)… Du coup, je souhaite pouvoir faire de mon mieux dans ce nouveau rôle.

  12. Impossible de ne pas douter des chemins empruntés et de ceux qu’il reste encore à prendre – Laissez votre entourage s’en mêler, et vous ne saurez même plus si vous êtes satisfait ou non de votre parcours – Chacun y va de son avis sans y avoir été convié, faisant osciller la jauge de votre Bonheur Intérieur Brut en même temps que vos nerfs.

    Mais c’est tellement vrai! Ca fait du bien de le voir écrit! C’est fou ce que les gens aiment donner leur avis sur tout et surtout sur nous. Nous le faisons peut-être aussi, inconsciemment. Mais qu’est-ce que c’est pénible!

    Un jour, au lieu de me demander ce que je faisais dans la vie, quelqu’un m’a demandé si j’étais heureuse. Au lieu de me demander, « qu’est-ce que tu fais », il m’a demandé « qui es-tu? ». J’ai trouvé cette approche très belle. J’espère en faire autant.
    J’ai souvent l’impression qu’on nous fout la pression: as-tu FAIT assez de choses dans ta vie? as-tu POSTÉ assez de photo de ce que tu as fait? MONTRE-nous! Je préfère faire les choses dans l’ombre, que cela vous plaise ou non.
    Que leur répondre?

  13. Comme dit Monsieur Beenz, on est toujours le con de quelqu’un…Moi je dis que les conseilleurs ne sont pas les payeurs et aussi qu’on ne paye pas qu’une fois pour un acte manqué mais toute sa vie si on écoute les autres, alors les autres….
    Mes résolutions sont les mêmes que l’année dernière, être heureuse tout d’abord et ça dans l’ensemble ça se gère bien. Sinon les autres du genre m’inscrire à la salle, arrêter de fumer, de boire, lol, on verra demain 😉
    Bonheur à toi Poline

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s