La vache !

Abattus. C’est sûrement ainsi que se sont sentis bien des internautes après avoir visionné les images chocs tournées dans un abattoir «certifié bio» dans le Gard, dont l’atrocité concurrence haut la main des boucheries bien plus industrialisées. De quoi faire tomber le dernier couperet qui garantissait un semblant de bonne conscience aux carnivores que nous sommes (pour la plupart). Car il faut l’admettre : l’image d’une bête ayant eu une belle vie avant de finir dans l’assiette contentait tout le monde, surtout ceux qui n’osent pas renoncer à leur steak quotidien. Labellisé «AB», de surcroit : un vrai bonheur dans le pré ! Ce consensus arrangeant n’a pourtant aucun sens, sachant que la mort des animaux d’élevage n’est jamais douce, bio ou pas. Comment peuvent-ils être considérés comme «des êtres sensibles» – à l’instar de nos chouchous domestiques – alors qu’ils ne sont, dès le premier jour de leur naissance, qu’un simple morceau de viande sur pattes prêt à être emballé ? Ce billet de Florence Burgat publié sur Le Monde le souligne d’ailleurs très bien, je ne peux que vous inviter à le lire. 

Et pourtant, si j’ai bien conscience qu’on ne peut pas s’attendre à rencontrer autre chose que la mort dans un abattoir, y a comme un os. Un trognon qui reste coincé dans la gorge et qui ne passe pas, m’empêchant de manger les yeux fermés après avoir vu tant de fois la cruauté derrière les murs. Bio, végé, flexitarien ou carnivore, qu’importe: se nourrir n’a jamais signifié tout massacrer comme une sauterelle, bien au contraire. Je crois même qu’il y a là une certaine notion de respect qui semble être depuis longtemps oubliée. Non seulement pour ce (celui ?) que l’on consomme, mais aussi pour soi-même. Peut-on considérer une seule seconde qu’ingurgiter la chair d’un d’animal mal nourri, mal soigné, maltraité, et tué dans des conditions atroces nous serait bénéfique tant pour le corps que l’esprit, sans parler du «bien-être» auquel tout être vivant a le droit ? Aucun jugement ici, car ce n’est pas mon rôle. Je pose simplement la question. La faim – ou plutôt le plaisir gustatif –  justifient-ils vraiment tous les moyens ?

Publicités

29 réflexions sur « La vache ! »

  1. Très bien écrit. Je n’ai pas eu le courage de regarder cette vidéo mais je l’ai vu circuler sur le net. Je ne suis pas végetarienne, mais ça m’a tout de même toucher. J’ai bosser dans un élevage de vaches et de moutons en Australie il y a presque 2 ans et mon point de vue à commencer à changer, en faite j’ai surtout commencer à y penser vu que c’était sous mes yeux. Les vaches étaient tuées sur place, d’un coup de balle dans la tête, c’était rapide (la viande n’était pas commercialisé en magasin mais entre fermiers, voisins). Mais les moutons étaient envoyer à l’abattoir, nous devions trier les bêtes, ce qu’il leurs provoquer beaucoup de stress, séparer les petits des mères, les faires monter dans des camions où ils etaient les uns sur les autres, puis ils devaient attendre des heures comme cela. La suite je ne l’ai pas vu. J’ai pris conscience de notre consommation de viande exageré, que ça soit en Australie, en France ou ailleurs. Je ne pense pas devenir végetarienne mais depuis j’ai réduit ma consommation et je fait attention à ce que j’achète. Je pense que c’est le mieux que l’on puisse faire.

  2. Cette vidéo est tellement odieuse que je ne peux même pas la visionner jusqu’au bout. Cette violence humaine ne devrait plus exister dans les abattoir.
    Comment vas tu Polina ? Bisous et je te souhaite une bonne semaine.

  3. J’ai refusé de visionner cette vidéo, celle de l’abattoir d’Alès ayant largement suffit… Sans pour autant devenir végétarienne, je consomme de moins en moins de viande pour cette raison, préférant la qualité (et être sûre de la provenance) à la quantité.

  4. Très intéressante ta question. Dans tous les cas, à la vitesse où nos sociétés évoluent il va falloir un jour ou l’autre renoncer à la viande ou du moins baisser notre consommation…

  5. Je mange peu de viande, mais je n’ai jamais cru que tout était beau et rose dans l’univers du bio…
    il faut quand même être bien naïf, de l’élevage reste de l’élevage!

  6. Les tortures et les atrocités sont intomérables!!!!!!! c’est incroyable qu’on découvre encore de telles atrocités!!!!!!!

    et il faut aussi qu’on change nos habitudes alimentaires! grace à tous les récents avertissements sur les risques cancérogènes liés à une surconsommation de viande rouge et des viande transformée, on a je suis sur déjà réduit notre consommation. mais c’est clair qu’on a encore du chemin à faire!!!!!
    très bela rticle

  7. C’est juste abominable, j’essaie de ne pas trop regarder ces reportages ou autre car sinon je sais que je n’arriverais plus a manger de viande et pour le moment j’ai du mal à m’en passer alors je me suis limité au poulet pour le moment… Et qui sait peut être un jour je serais une VEGAN.

  8. Du respect pour celui qu’on consomme, quelle question ! Le monde va vers une cruauté absolue, bientôt nous resterons cloîtrés chez nous de peur du monde extérieur, des agressions.
    Le respect de soi commence par la pudeur.
    Des batteries d’élevage comme ceux dénoncé dans le film Home c’est mieux ? Où est le juste ? Il doit se cacher de peur qu’on le dénonce, car il a compris qu’il n’est qu’un animal à consommer.

  9. Je trouve ton article très intéressant, étant une mini Brigitte Bardot, je dois avouer qu’il m’a de suite interpellé. Et je trouve que la torture des vaches pour notre alimentation ou même notre bien être est aussi lamentable que la connerie des humains. A chacun son choix.. certe. Mais tout le monde devrait savoir ce qu’elles subissent pour nous..

  10. J’ai eu une période de grosse remise en question niveau alimentation quand j’étais plus jeune et notamment suite à la diffusion d’images choc dans des « élevages » et ça entraîne forcément, un doute. Je continue à manger de la viande mais j’essaie de faire attention à sa provenance, aux conditions d’élevage. Je suis encore un peu « le cul entre deux chaises » dirons nous. En tout cas, je ne tolère en aucun cas ce qui a été « révélé’ récemment.
    Bises, Maricha.

  11. Aujourd’hui tu nous mets face un sujet difficile car dans une même famille je prends l’exemple chez moi, il y a des consommateurs de viande et moi pour qui c’est vraiment exceptionnel. Mais comme je suis la seule à faire les courses 😉
    Je suis d’accord il faut diminuer au maximum cette consommation et respecter les animaux. Merci pour se sujet . Bonne journée

  12. La fin de la vie, le dernier souffle est toujours tabou, caché au reste du monde. Nous ne voulons pas voir ce qui se passe dans les abatoirs, même si on devnine le tout.

    La « faim » justifie les moyens mais jamais la torture ou les souffrances inutiles,

    Grand-Langue

  13. Arfff, la sempiternelle question…la torture non, bien évidemment, rien ne l’a justifie, mais le monde humain n’est pas capable (moi la première) de se passer de viande, je crois que c’est gustatif comme tu le dis mais aussi une question d’habitude, je ne me vois pas remplacer la viande (que je ne mange pourtant pas en grosse quantité) uniquement par du soja ou des produits végétales. Je ne saurai même pas par ou commencer, ni comment bien les agrémenter. Enfin tout plein de raison qui font que la viande restera dans nos assiettes, après en effet la façon dont les animaux sont tués doit être respectueuse et je suis toujours peinée de voir qu’on continue à faire n’importe quoi à ce niveau là.
    Mais tuer un animal pour se nourrir, c’est comme primaire, même les animaux le font alors que pour la fourrure ou autre, c’est encore une autre histoire…bref, beaucoup de réflexions

  14. Vous avez failli nous couper l’appétit, mais nous aimons trop manger ! …Par contre, nous avons beaucoup diminué notre consommation de viande depuis un bon moment déjà, manger mieux, là aussi. Diminuer la quantité pour payer la qualité, cela permettrait un élevage plus sain, moins de trafic, moins de problèmes

  15. déjà que je n’ai pas oublié la vidéo de l’été dernier sur un de tes billets concernant les crocodiles massacrés vivants, tu penses bien que je ne vais pas regarder celle ci Polina !
    et, quand je vois début septembre la grande foire aux moutons chez moi avec toutes ces bêtes parquées sans eau en plein soleil toute la journée je flippe …mais j’achète pourtant la viande que je mange à des paysans de mon coin 😉
    l’homme est et sera toujours cruel pour les plus faibles qu’ils soient humains ou animaux ( il y a eu et il peut encore y avoir des abattoirs pour hommes )

  16. J’ai tendance à faire l’autruche pour ces questions tant la souffrance animale m’est insupportable. A en lire ta description, je suis plus qu’heureuse de ne pas avoir vu ces images! Bise Polina!

  17. Ah ne m’en parle pas, ma théorie de l’arbre à viande en a pris un sacré coup, et pourtant je travaille dur la méthode Coué.

  18. et oui, c’est vrai que quand on voit  » poulet élevé en plein air, nourri sans ogm » on s’imagine que pour lui, c’est le paradis et Byzance à la fois….. Flexitarien, j’ai tapé mon ami google, je ne connaissais pas!
    flo

    1. leur mort peut être pas, encore que j’ai des doutes, mais leur approche de cette mort oui car ils ne sont pas entassés dans des camions pour y aller , et leurs vies est surement plus douce , ils gambadent dans champs et pâturages !
      oui! oui! ça existe encore dans ma cambrousse des Alpes de Hte Provence 😉

  19. J’ai tendance à penser que non et de toute manière, nous sommes ou allons être obligés de moins consommer de viande.
    Bisous à toi!

  20. Je n’ai pas vu le reportage dont tu parles mais j’imagine déjà l’horreur que ça doit être à regarder.
    Je me dis parfois que l’humanité a un grain à vivre avec tant de violence.

  21. Rien ne justifie que l’on torture un animal pour s’en nourrir. On peut se demander s’il n’est pas nécessaire de redéfinir le concept humain. Merci de le rappeler Polina.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s