Le monde dans nos tasses

Thé ou café ? C’est la question que l’on se pose presque tous chaque matin avant d’entamer une énième journée de labeur. Un rituel quotidien immuable qui nous aide à émerger des bras de Morphée et s’extraire (tant bien que mal) de notre lit. Qui peut en effet imaginer se réveiller sans l’odeur stimulante d’une boisson chaude, incontournable pour commencer la matinée du bon pied ? Aussi familiers soient-ils, ces produits n’ont pourtant rien d’européen. Raconter comment ils ont fait irruption dans nos tasses est tout l’objet du dernier livre du géohistorien Christian Grataloup, qui en profite pour dresser l’histoire de trois siècles de petit-déjeuner concordant de façon étonnante avec celle de la globalisation.

« La trilogie thé-café-chocolat nous est si familière aujourd’hui qu’elle semble aller de soi. L’association de ces trois produits végétaux n’a pourtant rien d’évidente. Le seul point commun, essentiel il est vrai, est qu’il s’agit de trois plantes tropicales inadaptables en milieu tempéré. »

De la découverte des denrées exotiques à leur exploitation, l’auteur retrace l’épopée discrète du repas « mal-aimé » qu’est le petit-déjeuner, souvent zappé et se ressemblant beaucoup d’un matin à l’autre. Pourtant, un brin de curiosité suffit à en révéler l’intérêt, car il reste « le plus petit commun dénominateur des pratiques alimentaires de la mondialisation. » Qui va de pair avec la montée en puissance de l’industrie agro-alimentaire, pour mémo. La preuve : aucun hôtel ne fait aujourd’hui l’économie du « continental breakfast », quitte à s’adapter à sa variation du week-end qu’est le « brunch », actuellement très en vogue. De quoi pousser la réflexion jusqu’aux pratiques locavores remettant en cause les boissons que l’on ingurgite au quotidien, nous rappelant chaque matin que déguster notre tasse revient à goûter une partie du Monde. Voilà un sujet qui pourrait alimenter la discussion au moment du petit déj’, surtout pour ceux qui aiment étaler leur confiture de bon matin !

Publicités

21 réflexions sur « Le monde dans nos tasses »

  1. Merci pour cet article et cette suggestion lecture.
    Oui Indispensable le Café pour ma part quand je travaille…
    je reviens de Russie et jaia dore!!!!
    Je ne sais pas d’où tu es originaire?
    Que ce pays est beau, riche culturellement… j’ai vu des librairies partout à st Petersbourg! Que les femmes sont belles!
    Et que DE choses à voir! Et quelle propreté ! Tout est beau!
    Xxx

  2. Personnellement le matin, je ne suis ni thé, ni café, ni chocolat ! Par contre, je ne dis jamais non à un bon verre de jus de fruit multi vitaminé ! Bises 🙂

  3. Une réflexion qui semble intéressante, en effet!
    Ici, c’est thé à volonté. Avec une assiette des légumes et de légumineuses, des oeufs brouillés, parfois du fromage et de la charcuterie… (à mon avis, je serai la seule à écrire ça…).

  4. J’adore ce thème du petit déjeuner et pourtant je ne petit déjeune que le week-end va comprendre ! En semaine c’est juste un verre d’eau et un thé, je n’arrive pas à avoir faim assez tôt !!

  5. Tu me donnes envie d’un petit déjeuner à la française 🙂 Perso, je démarre la journée avec un verre d’eau suivi d’un bon thé, pas trop chaud toutefois. Par contre je vis à Seattle maintenant où la culture du café est très forte!

  6. Si on boit un café au lait dans un grand bol chaque matin, le livre est-il aussi intéressant ? Evoque-t-il l’art de tartiner et de faire griller son pain ?

    1. Perso, je me contente du combo café-yaourt chaque matin et je n’en ai pas moins trouvé le livre intéressant 🙂 Ma seule originalité consiste à varier entre miel et confiture, pas très rock n’roll comme petit déj’, je te l’accorde. Sauf les lendemains difficiles, où les oeufs brouillés me sauvent la vie.

  7. Intéressant comme livre ! Il faudra que j’aille regarder ça de plus près. ^^
    C’est vrai que le petit-déjeuner est un peu un repas à part.
    Pour moi, prendre le temps de petit-déjeuner tranquillement sans écran, c’est un peu le luxe du week-end, voire même des vacances !
    L’idéal en état : le prendre sur la terrasse avec un verre de jus de fruits… un peu comme à l’hôtel.

  8. J’avoue, pour moi, c’est vraiment le repas « mal aimé ». J’ai rarement faim le matin et j’ai souvent tendance à la zapper. Oui, je sais, c’est très mauvais à ce qu’il parait. Sinon, plutôt thé mais dans l’après-midi, en pause détente.

    Bises!

  9. Coucou !
    Le petit déjeuner est mon repas préféré de la journée, je ne peux vraiment quitter la maison sans en prendre un, c’est impossible ! (haha). Par contre, je ne dois pas être « normale » parce que je ne prends jamais de boisson chaude le matin, sauf quand je me trouve dans un hôtel je me rue direct sur le chocolat chaud mais sinon à la maison c’est de l’eau plate qui accompagne mon petit déjeuner. En tout cas ça m’intéresserait bien de lire ce livre 🙂

    Bisous ❤

  10. Mal aimé ? Moi, c’est mon repas préféré, celui que je ne zappe pour rien au monde (ou presque 😉 ), celui pour lequel je mets le réveil plus tôt, celui qui me permets de partir du bon pied, celui pendant lequel j’adore traîner, surtout le WE … d’ailleur vivement le prochain !!!
    Bonne journée Polina.

  11. « Monsieur et Madame Jeunet ont un fils. Ce fils a un ami, Monsieur Oré ; quel est le prénom de cet ami ?
    Éric, car Éric Oré, l’ami du petit des Jeunet »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s