J’ai testé pour vous … la cryothérapie ! 

Otez votre manteau, vos bonnets et les triples couches de pulls qui maintiennent votre température corporelle. Car il n’y a rien de tel que de démarrer 2018 avec de nouvelles aventures. Et pas des moindres : puisque celle-ci consiste à vous mettre en petite tenue dans une cabine à -90°C pendant trois minutes environ. Rien que ça. Frileux s’abstenir ? Pas si sûr : puisque je fais justement partie de ces gens-là.

Encore assez méconnue en France, la cryothérapie – ou la thérapie par le froid – possède pourtant bien des vertus. Peau gainée, circulation stimulée, métabolisme boosté et cellules drainées sont autant de bienfaits que promet cette exposition, aussi brève et rude qu’elle semble au premier abord.

Une fois débarrassés de vos fringues, vous voilà armés d’une paire de pantoufles, de chaussettes en laine, de moufles et de cache-oreilles histoire survivre aux trois minutes qui seront probablement les plus longues de votre vie. Sexy. La cabine s’ouvre ; vos poils s’hérissent. Choc thermique. Vous appréhendez déjà votre douleur. Une fois à l’intérieur, tout s’accélère. Le décompte commence : mais votre cerveau est déjà bien trop stressé pour s’exercer au calcul mental en pleine ère glaciaire. Ce n’est pas pour rien que vous détestiez les maths à l’école. Alors vous prenez votre mal en patience, en attendant sagement que votre hôtesse vous indique qu’il ne vous reste plus qu’une minute à tenir… Ouf. De quoi faire passer les dernières secondes, lors desquelles vous découvrez des pilosités jusque-là méconnues sur votre corps, glacées et dressées en angle droit par le froid ambiant… Voilà le tableau.

Mais l’effort vaut clairement le détour. Une fois sortis, vous voilà revigorés, déstressés et prêts à vous taper une deuxième journée de 24 heures sans problèmes ! Au final : plus de peur que de mal, puisque le corps s’adapte très vite aux températures extrêmes, du moins le temps de trois minutes. Pas de quoi s’inquiéter en tout cas vu que je ne me suis pas transformée en Mister Freeze à l’heure où j’écris ces lignes. Bien au contraire : je me chauffe même à me réinscrire à une deuxième séance ces prochaines semaines. Un défi givré aussi régénérateur pour le corps que l’esprit. En deux mots : je recommande.

N. B. : Pour ceux qui vivent à Paris, vous pouvez tester le centre Kold Kryo où j’ai été très bien accueillie, au 20 rue de Boulainvilliers dans le 16ème arrondissement. 

Publicités

18 réflexions sur « J’ai testé pour vous … la cryothérapie !  »

  1. Hello!
    J’ai pas mal entendu parler de la cryothérapie, mais en bonne frileuse, je n’ai testé que la cryolipolyse … Mais vu que tu fais partie de la team frileuse et que tu recommande, je suis très tentée…
    Bisous
    Mimi

  2. même si je suis un peu givrée , mais surement moins que toi Polina 😉 , je n’ai pas la moindre envie de passer 3 mn dans un truc pire qu’un congélateur 😮

    1. 😉
      Oh vous savez il y a bien des gens qui payent pour avoir chaud 🙂
      Bon. En général c’est juste une question de survie.
      Vous connaissez les « vagues de glace » ?

      C’est l’Orchestre qui s’entraîne 😉
      Après cela donne :

  3. Alors là tu m’intrigues beaucoup ! Mon homme a trop envie de tester depuis plus d’un an mais il a jamais sauté le pas. Moi je suis un peu frileuse (oui je sais elle était facile :p)
    Biz Jeny

  4. Une amie l’a testé aussi et manifestement c’est bénéfique pour la santé! Je testerai peut-être une fois le petit sorti du four 😉 bon froid! ♥

  5. Une de mes copines a testé aussi dans la préparation d’un marathon, elle était enchantée.
    J’avais eu du mal avec le -30°C américain malgré les vêtements, là, je ne sais pas trop…

  6. En ce moment même aux informations russes un reportage sur les fameux bains de l’Epiphanie. Les trous dans la glace sont en forme de croix. Cela existait aussi durant l’ère soviétique, mais ils sont revenus officiellement depuis quelques années (ils n’avaient jamais vraiment disparus en fait) mais là avec les popes, les croix orthodoxes et l’habitude de se signer à chaque plongée.

    Naturellement les politiques, Poutine en tête, ( et dont j’épargnerai les images aux âmes sensibles) y sont allés aussi de leur petit bain.
    A rajouter aussi la fameuse tradition des batailles sur la glace.
    Ici dans le sublime film « Le barbier de Sibérie » de Nikita Mikhalkov

    J’avais pris un peu d’avance sur cela en décembre parce que j’ai un banya à côté de ma petite Isba en Bouriatie au Nord d’Oust-Bargouzyne et des amis viennent toujours pour « goûter le Baïkal » avant un bon repas.
    C’est sans doute un peu la différence avec la pratique de la cryothérapie, plus individualiste.

    Les bains post banya sont d’un usage courant dans les pays slaves et scandinaves. Ils n’atteignent pas certes les températures des caissons mais ils relèvent presque toujours d’une pratique conviviale de l’être ensemble.
    Les Bouriates dont très peu sont orthodoxes, mais beaucoup boudhistes et plus encore de tradition chamanique adorent ces moments traditionnels.
    Ce qui ne les empêche pas d’être modernes :

    Bien que je préfère mes mémés :

  7. Étonnant – nous sommes plutôt amateurs du bain chaud pendant une heure, avec le téléphone à la main. Et pourtant, nous savons que ce n’est pas bon pour la peau !
    Mais cet expérience nous tente, est-ce que nous allons trouver ça dans notre province ?

    1. J’en ai trouvé à Strasbourg. De fait, ces caissons étaient au départ d’un usage de recherches médicales mais aussi spatial et militaire ( le Vieux Kalashnikov et son fils testaient les nouveaux modèles dans des caissons de ce genre) Et cela se fait encore.
      En fait, ils arrivent dans les centres un peu huppés de remise en forme (je n’ai pas trouvé de site qui donnait le prix de la séance) en même temps que reviennent à la mode les Caissons d’isolation sensorielle aussi appelés caissons de flottaison qui étaient à la mode dans les années 80 et qui vous donnent l’impression d’être retourné dans le ventre de votre mère
      Par contre, je ne vous conseille pas d’emmener votre tél ni au banya ni dans ces caissons. ET surtout pas dans les caissons de flottaison. Car que dirait votre mère si vous vous mettiez à téléphoner dans son ventre ? 😉

  8. Ouffff -90*C c’est extrême en effet…. Ici nous avons eu trois semaines de froid polaire, extrême et c’était de -30*C à -40*C alors là j’imagine le -90* même si ce n’est que trois minutes… Je ne suis pas sortie souvent pendant ces trois semaines car en plus beaucoup de neige et grands vents… Bravo, tu es bonne de l’avoir fait et les bienfaits ressentis sont superbes mais ce n’est pas pour moi hihihi… Bise, bonne journée toute douce!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s