L’appel de la piquouse

L’acupuncture. Voilà une pratique thérapeutique qui avait piqué ma curiosité depuis longtemps, sans que je ne me décide vraiment à franchir le pas pour aller en tester moi-même les bienfaits. La peur de l’aiguille, sans doute. Quelques petits soucis de santé plus tard, me voilà assise en salle d’attente dans l’espoir que de vieilles traditions chinoises résoudront enfin certains problèmes face auxquels la médecine classique semble avoir usé toutes ses cartes. Et puis YOLO quoi, on ne vit qu’une seule fois. Au pire ça fera toujours un truc à raconter : la preuve.

Une fois installée, on commence par m’ausculter l’oreille qui de toute évidence a plein de choses à révéler sur mon état physique. Sans que je ne dise un seul mot, il ne faudra pas plus d’une minute montre en main au praticien pour identifier les maux qui me pourrissent la vie. Assez bluffée sur le coup, j’attends quand même de voir la suite.

Je m’allonge donc les yeux fermés en demandant naïvement si ça va piquer. Tellement cliché, je sais. Il doit l’entendre tous les jours celle-là vu le monde qu’il y a à l’entrée. Et bien vous savez quoi ? Non. Ça picote à peine. En revanche une fois toutes les aiguilles placées dans les zones sensibles on ressent comme un léger frissonnement tout le long des membres. Ce n’est pas désagréable, je dirais même que ça fait du bien. Et l’on reste allongé ainsi pendant une vingtaine de minutes sans bouger. Ma curiosité me fait évidemment ouvrir les yeux pour admirer mon corps planté d’aiguilles. Sexy. Ça ferait un super selfie quand on y pense. C’est ce genre d’idées brillantes qui vous traversent l’esprit une fois que vous êtes bien détendu et que le temps commence à se faire un peu long. Imaginez un peu si l’envie vous prenait de vous gratter…

Et puis vient la libération. Une fois les aiguilles enlevées, une légère sensation de défonce vous pénètre sans que vous n’ayez demandé quoi que ce soit. Apparemment c’est tout à fait normal. Après avoir donc passé la soirée à planer (non je plaisante), autant dire que vous dormirez comme une pierre sans l’effet gueule de bois des lendemains difficiles.

Verdict : puisqu’il est encore trop tôt pour moi de juger des bienfaits de l’acupuncture sur le long terme, une piqûre de rappel devrait s’imposer d’ici quelques semaines.

Publicités

7 réflexions sur « L’appel de la piquouse »

  1. Imaginez un peu si l’envie vous prenait de vous gratter… c’est vrai 😊 imagine une crise d’urticaire !
    quand on m’a opérée de la cataracte ( sous anesthésie locale ) je pensais et si j’éternue fort et plein de trucs délirants …mais en fait ouf , y’a que l’anesthésiste qui s’est planté en me piquant un vaisseau sous l’oeil : résultat un énorme coquard que je n’ai pas du frotter pendant quelques semaines au risque de perdre mon œil synthétique 🙄
    allez reste toujours un peu piquée Polina et belle fin d’année

  2. L’expérience est hélas encore incomplète !!
    Vivre ce moment quand le praticien déclare : « vous retirerez vous même les aiguilles ce soir » …..
    Alors toute honte bue, sortir du cabinet, affronter la rue, les transports avec toutes ces petites antennes !
    Même pas le plaisir de conserver les trophées, il faudra les restituer à la séance suivante !

  3. Mais que t’arrive t-il Polina ? J’espère que ce n’est pas grave. Je n’ai jamais pratiqué l’acupuncture mais après ton article, je le ferai si j’en ai besoin. J’attends maintenant ton verdict.
    Bonne soirée,
    Bises,
    Silvia

  4. Bonjour, je n’ai jamais fait le pas, contrairement à l’ostéopathie, où on dort aussi comme une pierre ensuite.

Répondre à silvia Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s