Changer de vie comme de chaussettes

C’est désormais devenu possible tant les coachings en tout genre ont envahi le bien juteux marché du bien-être. Comment devenir beau, s’accepter tel que l’on est, gagner plus d’argent pour sortir de la « rat race »… Autant de promesses que nous vendent des néo-gourous bien décidés à nous « reconnecter avec notre moi intérieur »… moyennant (bien évidemment) du cash en échange. Car même dans le merveilleux monde de Oui-oui rien n’est gratuit !

Comme pour le sport, le plus dur, c’est de s’y coller. Dans ce cas précis d’accepter que cet amateur nous prenne par la main et nous emmène vers un avenir meilleur à grands renforts de mantras optimistes. « Croire en soi, c’est déjà réussir un peu ». Merci bien. « Le chemin importe peu, la volonté suffit à tout ». Depuis quand ? « Le succès n’est pas la clé du bonheur. Le bonheur est la clé du succès. » Du bullshit en barres quoi. Et le plus important ? Ne jamais oublier que c’est VOUS qui avez la solution… Il ne manquait juste qu’un petit coup de pouce pour mettre le doigt dessus ! Sauf qu’aujourd’hui n’importe qui ou presque peut se prétendre coach en quelques semaines de formation. Après, faut juste avoir la niaque et la tête de l’emploi. Puis apprendre par coeur tous les conseils « wellness » prodigués par les influenceurs sur Youtube et le tour est joué.

N’ayez crainte : la route vers votre meilleur moi ne vous prendra pas non plus des années, juste le temps de bien dégraisser votre compte en banque. Ca tombe bien, la décroissance est à la mode. Comme tout s’arrange quand on y met un peu du sien ! Complètement plumé, vous voilà désormais pigeon. Mais pigeon heureux.

7 réflexions sur « Changer de vie comme de chaussettes »

  1. Il est savoureux votre billet! Avec ce genre de sujet, la forme importe tellement car il faut passer d’un niveau à un autre. Nous pourrions écrire tant de choses sur les coachs (nouveau terme pour une activité ancienne). Vous le faites mieux que quiconque..

    Je me dis que si des gens veulent des coachs, c’est qu’ils en ont besoin. Et puis, Faut bien le dépenser cet argent économisé!

  2. Polina !

    Je suis très triste en ce moment. On vient de m’annoncer qu’une amie (ex-copine si vous préférez est morte) C’était une femme exceptionnelle. Non pas seulement parce qu’elle était la seule à avoir tué un éléphant en Tanzanie et m’avoir convaincu en plus que c’était bon pour les éléphants. Que son copain de l’époque peu après son 50ème anniversaire s’est tué d’un coup de fusil dans son ranch au Colorado qu’il avait acheté avec les 6 milliards de francs de la vente de l’empire épicier construit pas son père en Alsace. On me dit d’écrire le roman de cette histoire. Mais, vous savez… les avocats…
    Le fait est que seuls les êtres superficiels vont chercher des « coachs » superficiels.
    Et parfois, quand vous écrivez, je me demande à qui vous vous adressez.
    Là que nous sommes dans une sorte de deuil, je me souviens que la première fois que vous avez attiré mon attention c’est parce que vous avez écrit sur Léonid B. ! (https://polinacide.wordpress.com/2014/01/05/trois-vies-dans-la-peau-dun-gangster/)
    Rassurez-vous ! Je ne suis ni de Bratva, ni d’Organes… Un livre sortira en « Russe » le 27 décembre aux éditions AFGAN (réservé aux forces de la Fédération) qui racontera mes années (27 décembre 1979 – septembre 1984) dans la guerre d’Afghanistan. (jusqu’à Pandjchir VII)
    J’ai demandé à ce que l’on se souvienne non plus de la fin mais du début de cette histoire et Volodia m’a dit que je passerai de Полковник à Генерал-майор (Comme s iclea m’intéressait !)
    Juste à dire… On ne change pas une vie comme cela. Vous le savez….
    Cela nous poursuit !
    Parfois, quand je lis certains de vos textes, d’une grande beauté – j’adore celui sur les chats – je me demande à qui vous vous adressez. De fait, en général, c’est juste de la littérature. Et d’une certaine qualité…
    J’ai pris des psy. (coaches payés pour leurs compétences spécifiques. Ce n’est pas HS de passer du lacanien au cognitiviste-.) Depuis des années on me parle d’une sorte de gourou iranien. Le truc, c’est que les deux sont remboursés. Polina ! Dites cela à vos lecteurs ! Comme je le dis à mes étudiants ! Ne jamais prendre des « amateurs » Il est vrai que ce ne sont pas des mecs à juste 50 E la séance qui vont me suivre dans ma m. Et je suis à lire les livres de l’un d’entre eux. Et puis il y a l’autre : 4x plus cher. J’ai toujours oublié son adresse alors qu’il est à même pas 200m de notre consulat. On m’a dit qu’il fallait attendre 3 mois…
    Bon ! Pour dire simple ! En dehors du fait que vous semblez devenir à juste titre un peu dans le contre coach…
    1// Le superficiel va au superficiel.
    2/ La profondeur va à la profondeur.
    Vous souvenez-vous quand le journaliste demande à Léonid pourquoi il n’a pas de photos de son enfance ? Si j’avais été un Vor….
    Seules les âmes faibles ont besoin de coachs. Les êtres véritables ont un truc qui a un nom précieux : les amis !

    Vassili !

  3. N’est – ce pas étonnant que tant de personnes aient besoin d’un coaching ? D’où vient ce besoin qui souvent traduit un manque de confiance ? Et quel profil ont-ils, ces « pigeons  » ?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s