Bis repetita

La seconde vague. On pourrait bien finir par se la prendre de plein fouet suite au relâchement relatif de certains d’entre nous, qui ont sans doute cru que le virus aurait prévu de prendre quelques congés cet été. Il n’en est pourtant rien puisque l’éventualité d’un second confinement n’est désormais plus une simple hypothèse, mais bien une réalité dans certains pays et particulièrement dans l’hémisphère sud, actuellement en plein hiver. De quoi nous montrer à quelle sauce on risque d’être mangé d’ici quatre mois. Pile-poil avant Noël, quel timing ! N’en déplaise à ceux qui ont pris un énorme bain de foule ce week-end pour l’apéro, sans masque évidemment mais très certainement avec une bonne paire d’œillères.

Toutefois malgré les inconvénients qu’on lui connait tous, ce fameux confinement n’aura pas eu que des défauts à son actif : certains affirment même que ce « temps mort » leur a permis de revoir leurs priorités en profondeur, comme par exemple accepter de travailler moins pour se concentrer sur leurs ambitions personnelles. Ou tout simplement souffler, quoi. D’autres ont repris contact avec de vieilles connaissances qu’ils auraient tout bonnement zappé en période normale. Pas toujours pour les bonnes raisons mais qu’importe. Il en va de même pour les liens qui nous unissent, qui d’une manière générale ont pu sortir grandis de cette crise, remettant la valeur « famille » au cœur des préoccupations de chacun. Cela donnerait presque envie de remettre ça un petit coup (mais pas trop), en choisissant bien cette fois-ci l’endroit où l’on passerait cette retraite histoire de la rendre plus utile. Une petite quarantaine au soleil, qui dit oui ? En attendant le verdict, continuons de nous laver les mains et pour ceux qui se rongent les ongles, dites-vous que c’est le moment ou jamais d’arrêter 😉 !

4 réflexions sur « Bis repetita »

  1. Des mois que je n’avais pas commenté ici et ce billet me va tellement bien ! Habitante du Sud-Ouest, nous avons perdu cet été notre belle tranquillité et plus que chaque année, il nous tarde que la foule se disperse mais en attendant, on sort moins que jamais et on se lave les mains 25 fois par jour !!
    Bonne vacances Pauline !

  2. En effet, si on n’a pas perdu un proche, si on n’a pas manqué de ce qui estr « essentiel », cette période aurait pu permettre de faire le point, de revenir à l’essentiel. Ce fut mon cas.

    Reste à redémarrer sans tomber dans les même ornières.

  3. Nous avons la quarantaine à l’année, puisque nous habitons dans le sud…C’est avec une certaine appréhension que nous voyons tous ces gens arriver, mais sans masques…le prix à payer sera cher, pour nous tous !
    Même si le confinement s’est bien passé (pour nous), nous n’avons nullement envie de remettre ça. Merci de rappeler quelques petits gestes essentiels, et bonnes vacances !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s