Que faire des cons ?

Et surtout comment s’en défaire. En voilà une bonne question qui pourrait même faire l’objet d’un autre grand débat national, tant chacun possède sa propre opinion sur le sujet. Le philosophe Maxime Rovère se propose d’y répondre dans un essai aussi humoristique que surprenant pour soigner ce grand fléau, véritable poison de nos vies individuelles. « J’accorde de bon coeur que nous sommes tous le con d’un autre ; mais cela ne signifie pas que tous les cons se valent. »  Lire la suite « Que faire des cons ? »

Publicités

Le poison s’empare du Palais de la découverte

Que ceux qui ont décidé de vivre le grand frisson en 2019 foncent voir l’exposition la plus toxique de l’année au Palais de la découverte. Sobrement intitulée « poison », celle-ci plonge le visiteur au sein d’un concentré inédit d’espèces vivantes toutes plus dangereuses les unes que les autres… et ce en toute sécurité. Au programme : veuves noires, serpents, scorpions et autres bestioles rassemblés pour la première fois en France au sein d’un seul et même lieu. Leur point commun ? Tous secrètent du venin : une arme biologique idéale.  Lire la suite « Le poison s’empare du Palais de la découverte »

Alphonse Mucha en tête d’affiche au Musée du Luxembourg

Sans forcément pouvoir en identifier l’auteur, on a tous déjà croisé au moins une fois l’une des affiches publicitaires si typiques du style d’Alphonse Mucha. Et pour cause : le Pape de l’Art Nouveau demeure encore aujourd’hui aussi populaire que méconnu. C’est pourquoi le Musée du Luxembourg a décidé de lui rendre justice en organisant une exposition « évènement », dévoilant tous les aspects du personnage au-delà de l’artiste.

Le décorateur le plus copié de tout Paris

De Mucha, on connait surtout le travail d’affichiste. Ces élégantes jeunes femmes, posant parmi des fleurs aux couleurs pastel, ont largement contribué à sa renommée à la Belle Epoque et sont aujourd’hui reproduites dans le monde entier. A l’origine, une rencontre décisive avec Sarah Bernhardt : la plus grande actrice de l’époque fut littéralement éblouie par le travail que l’artiste avait réalisé pour sa pièce Gismonda. La Diva se serait même exclamée : « Ah ! Que c’est beau ! Dorénavant, vous travaillerez pour moi, près de moi. Je vous aime déjà. » Une fois sortie à Paris, la fameuse affiche rencontre un succès inespéré et révolutionne entièrement les codes de ce support. De quoi imposer le « style Mucha » dans toute l’Europe. Lire la suite « Alphonse Mucha en tête d’affiche au Musée du Luxembourg »

Subodh Gupta fait son show à la Monnaie de Paris

La claque. Bien que je ne sois absolument pas fan d’art contemporain, l’exposition actuellement consacrée à Subodh Gupta à la Monnaie de Paris jusqu’au 26 août 2018 m’en a mise plein les yeux. Littéralement. A commencer par son œuvre la plus connue, Very Hungry God, qui vaut à elle seule le détour. Imaginez un crâne monumental formé de plusieurs centaines d’ustensiles de cuisine, renvoyant l’image d’un Dieu jamais rassasié qu’il faut nourrir sans cesse. Une symbolique d’opulence macabre a priori contradictoire, qui n’est autre que le fil rouge de l’œuvre de cet artiste contemporain qui a mis la spiritualité et les rituels au cœur même de son processus créatif. C’est pour cette raison qu’il a fait de l’acier inoxydable son matériau de prédilection depuis 1990, car c’est celui de la vaisselle présente dans tous les foyers indiens. Des objets que sa famille n’avait pas la possibilité d’acquérir et qui sont restés pour lui le symbole d’un paradoxe : en posséder ne signifie pas toujours pouvoir les remplir. Lire la suite « Subodh Gupta fait son show à la Monnaie de Paris »

Margiela, les années Hermès

Voilà un relooking luxueux que vient de s’offrir le Musée des Arts décoratifs de Paris. Pour la première fois en France et jusqu’au 2 septembre, l’établissement consacre une exposition au travail que le mythique créateur belge a produit pour l’une des plus belles maisons françaises, Hermès. Une collaboration aussi détonnante que la couleur identitaire de cette marque iconique. Lire la suite « Margiela, les années Hermès »

Dans l’oeil d’Irving Penn au Grand Palais

C’est l’une des expositions incontournables de la saison culturelle parisienne. Pour marquer le centenaire de sa naissance, le Grand Palais consacre à Irving Penn la première rétrospective en Europe depuis son décès en 2009. Une claque artistique que l’on accepte volontiers de se prendre en pleine figure. Lire la suite « Dans l’oeil d’Irving Penn au Grand Palais »

L’arbre qui cache la forêt

Votre promenade dans les bois ne sera plus jamais la même. Et ce ne sera pas en raison du grand méchant loup. Dans son livre que tout le monde s’arrache à travers le monde, le forestier Peter Wohlleben révèle la vie secrète des arbres, souvent méconnus et réduits à leur simple valeur marchande. Pourtant, ces êtres nous ressemblent bien plus que l’on ne pourrait le croire. Ils communiquent entre eux, s’entraident, peuvent sentir, apprendre et même souffrir. En témoignent les histoires surprenantes contenues dans ce best-seller, notamment celle relatant le comportement des acacias dans la savane africaine lorsque les girafes viennent brouter leur feuillage. Un système de défense bien rodé. Lire la suite « L’arbre qui cache la forêt »