L’ultime tabou

« Si c’était à refaire, je m’abstiendrai ». Alors que la maternité est souvent associée à un panel d’émotions positives, le dernier livre de Stéphanie Thomas lève le voile sur ces femmes qui regrettent d’avoir eu des enfants. « Mal de mères », aux éditions JC Lattès, propose ainsi une immersion fascinante à travers dix témoignages qui peuvent paraître plus étonnants les uns que les autres. L’auteure elle-même s’est dite « stupéfaite » lors de son investigation : « en tant que maman, je n’imaginais pas qu’un tel sentiment pouvait exister ! ». Et pourtant… son enquête prouve tout le contraire. Non sans difficultés. Car indicible et inaudible, c’est un sentiment dont on évite de parler à tout prix. Le plus étonnant étant que chacune des histoires est unique : entre regrets, recherche vaine d’un quelconque instinct maternel, culpabilité, honte, voire le sentiment d’être coincée… Ce livre a pu somme toute offrir la possibilité à ces femmes de s’exprimer sans crainte ni peur d’être jugées, en tout anonymat. Avec une volonté profonde d’humaniser leurs parcours de vie, en aidant à comprendre ce « regret de ce que l’on a ». Et ce que l’on aurait peut-être préféré ne pas avoir. Passionnant ouvrage, que l’on partage ou pas leur point de vue. 

La sagesse du pangolin

Ok alors à quelle vague de Covid en sommes nous ? A vrai dire on en a tous perdu le fil. Tant qu’à faire autant rigolons en avec ce bouquin en famille le cœur léger et détendu. Prenons donc exemple sur ce pangolin qui n’a rien fait à personne et qui se retrouve au cœur de cette épidémie qui n’en finit plus. Je ne crois même pas que nous en connaissions l’existence à ce jour jusqu’à ce que ça sente le moisi !

Somme toute. Joli petit ouvrage illustré ainsi qu’un brin sarcastique, qui plaira tant aux petits qu’aux adultes en ces temps incertains. Beaucoup d’humour et surtout de belles images à la clé ! A croire que cet adorable petit animal a beaucoup à nous apprendre. De quoi aussi dédramatiser cette situation qui nous pèse depuis plus d’un an. Souriez, même si vous n’êtes pas filmés, ça fait toujours du bien !

La tyrannie du choix

La crise de la Covid-19 aurait-elle complètement chamboulé nos modes de vie ? C’est le sujet dont s’empare le sociologue Jean-Claude Kaufmann dans son dernier ouvrage « C’est fatigant, la liberté » aux éditions de l’Observatoire. Il y analyse notamment comment l’élargissement continu de notre pouvoir de décision a fini par accumuler une surcharge mentale chez nombre de Français. La preuve en est : si certains ont vécu les périodes de confinement tel un oiseau dans une cage, d’autres y ont trouvé un certain confort dans le fait de se laisser aller, notamment en dormant davantage, en retrouvant du temps pour soi, faisant moins d’efforts vestimentaires ou tout simplement en prenant du plaisir à vivre à leur rythme. Le tout en profitant des siens, loin de l’agitation et des impératifs professionnels continus, sans avoir à décider constamment de tout par soi-même.

Lire la suite « La tyrannie du choix »

La chaussure à l’honneur au Musée des Arts Décoratifs

Les amoureux des souliers vont être comblés par la dernière exposition du MAD. A travers près de 500 paires, « Marche et démarche » s’interroge sur cet accessoire indispensable du Moyen Âge jusqu’à nos jours, explorant comment notre façon de le porter a évolué au fil du temps. Si la raison d’être de la chaussure consistait au départ à protéger le pied des menaces climatiques et du sol, celle-ci a progressivement servi à revendiquer une distinction sociale voire adopter une dimension symbolique. Un comble quand on sait que certaines d’entre elles sont absolument importables !

 

Lire la suite « La chaussure à l’honneur au Musée des Arts Décoratifs »

Parlez-vous la french langue ?

C’est une question de la plus haute importance tant la start-up nation s’est imposée dans nos vies. Et pour preuve : le gouvernement en a même fait une priorité pour la compétitivité française. Souvenez-vous, « Entrepreneur is the new France ! » Rien que ça. Un écosystème jeune, dynamique et ambitieux qui a surtout un gros faible pour les anglicismes en tous genres. Besoin d’un pitch ? Sachez que vous n’êtes pas seuls à ne rien comprendre au langage de vos collègues, qui eux sont on track et bien décidés à closer un deal. Partout, cette manie de vouloir transformer les jeunes gens en entrepreneurs vire à l’obsession, avec pour must have le concept d’innovation, aujourd’hui employé à toutes les sauces. Sans parler des projets disruptifs et j’en passe… Lire la suite « Parlez-vous la french langue ? »

Toutânkhamon superstar

C’est sans aucun doute l’expo du moment. Après avoir accueilli plus d’un million de visiteurs à la Grande Halle de la Villette à Paris, « Toutânkhamon, le trésor du Pharaon », ne désemplit pas et joue même les prolongations jusqu’au 22 septembre. Un voyage dans le temps qui marquera le coup de votre rentrée 2019. Lire la suite « Toutânkhamon superstar »

L’énigme Fernand Khnopff au Petit Palais

L’Art ou Des Caresses 
1896, J. Geleyns Art Photography

Cela faisait quarante ans que le maître du Symbolisme belge n’avait pas bénéficié d’une rétrospective à Paris. C’est désormais chose faite avec l’exposition que le Petit Palais consacre actuellement à Fernand Khnopff, rassemblant près d’une centaine de pièces emblématiques de son œuvre. A la fois peintre, sculpteur, dessinateur et metteur en scène, cet artiste présente un univers complexe où s’entrecroisent onirisme, rêverie, solitude et nostalgie. Une énigme à lui seul qu’il est bien difficile de déchiffrer. Lire la suite « L’énigme Fernand Khnopff au Petit Palais »

Un monde sans Karl

C’est certainement la fin d’une époque, et pas seulement pour l’univers très privé de la mode. Photographe de renom, couturier hors-pair et véritable génie du style, le grand Karl nous a quitté sans que personne ne s’y attende. Comme frappé par la foudre. C’est souvent ainsi que s’effondre un mythe :  après avoir conquis le monde médiatique puis nos cœurs, on en croirait presque qu’il serait devenu immortel. En revanche, son immense contribution à la couture française le restera à jamais. Sans oublier sa silhouette signature ou encore ses punchlines bien rodées. Car même la grande faucheuse n’avait pas échappé aux fameux « karlismes » du Kaiser, c’est dire… « Il n’y aura pas d’enterrement. Plutôt mourir » déclarait-il pas plus tard qu’en avril 2018 au magazine Numéro. Comme toujours avec Karl, on ne sait jamais s’il faut en rire ou en pleurer. Surtout quand on se souvient que son « unique ambition dans la vie, c’(était) de porter des jeans taille 30 » ! Lire la suite « Un monde sans Karl »

Que faire des cons ?

Et surtout comment s’en défaire. En voilà une bonne question qui pourrait même faire l’objet d’un autre grand débat national, tant chacun possède sa propre opinion sur le sujet. Le philosophe Maxime Rovère se propose d’y répondre dans un essai aussi humoristique que surprenant pour soigner ce grand fléau, véritable poison de nos vies individuelles. « J’accorde de bon coeur que nous sommes tous le con d’un autre ; mais cela ne signifie pas que tous les cons se valent. »  Lire la suite « Que faire des cons ? »

Le poison s’empare du Palais de la découverte

Que ceux qui ont décidé de vivre le grand frisson en 2019 foncent voir l’exposition la plus toxique de l’année au Palais de la découverte. Sobrement intitulée « poison », celle-ci plonge le visiteur au sein d’un concentré inédit d’espèces vivantes toutes plus dangereuses les unes que les autres… et ce en toute sécurité. Au programme : veuves noires, serpents, scorpions et autres bestioles rassemblés pour la première fois en France au sein d’un seul et même lieu. Leur point commun ? Tous secrètent du venin : une arme biologique idéale.  Lire la suite « Le poison s’empare du Palais de la découverte »