Le monde d’après

On nous en parle en boucle depuis plusieurs semaines comme si tout allait soudainement changer au lendemain du déconfinement. Peu de chances cependant compte tenu de ceux qui sont aux commandes, lesquels n’hésitent pas à envoyer nos chères têtes blondes au casse-pipe au prétexte de libérer les parents et relancer la sacro-sainte croissance. Y a de quoi flipper un peu non ?

Ce qui m’amène comme beaucoup d’autres à appréhender la date du 11 mai au lieu de m’en réjouir, et j’en suis la première étonnée après avoir passé presque deux mois à piétiner dans mon appart’ parisien. Une fois la salle de bain récurée, les placards rangés et le classement des documents revu dans son ensemble, autant dire qu’il faut apprendre à apprécier l’ennui quand on ne sait plus comment s’occuper. Car ce ne sont pas les trente minutes de yoga quotidiennes qui vont suffire à faire passer la journée plus vite. Ni le catalogue bien fourni de Netflix. Lire la suite « Le monde d’après »