Life in plastic, it’s fantastic !

Avant je ne le remarquais pas, ou presque. Maintenant je ne vois plus que ça. Que ce soit en cuisine, dans le frigo, la salle de bain et jusque dans la trousse de toilette, le plastique a littéralement envahi notre espace vital… Quitte à nous emballer avec. On se croirait presque dans un remake de « Barbie girl » du groupe Aqua !  Lire la suite « Life in plastic, it’s fantastic ! »

Publicités

Noyer le poisson

On aura tout vu, ou presque. Après le maïs OGM, le boeuf aux hormones et le saumon transgénique du Canada, voici venu le temps de la pêche électrique. Aïe. Rien d’étonnant, à vrai dire, puisque la paresse est le moteur du progrès. Pourquoi s’ennuyer à lancer cannes et filets à la mer quand d’un simple coup de décharge on peut récolter l’équivalent de plusieurs heures de travail en un claquement de doigts ? Pêcher plus pour gagner plus. C’est la raison pour laquelle l’Union européenne pourrait désormais développer cette pratique – qu’elle avait pourtant interdite en 1998 – sous la pression des lobbies, pour le plus grand bonheur des pêcheurs hollandais. Et tant pis pour la planète.  Lire la suite « Noyer le poisson »

L’arbre qui cache la forêt

Votre promenade dans les bois ne sera plus jamais la même. Et ce ne sera pas en raison du grand méchant loup. Dans son livre que tout le monde s’arrache à travers le monde, le forestier Peter Wohlleben révèle la vie secrète des arbres, souvent méconnus et réduits à leur simple valeur marchande. Pourtant, ces êtres nous ressemblent bien plus que l’on ne pourrait le croire. Ils communiquent entre eux, s’entraident, peuvent sentir, apprendre et même souffrir. En témoignent les histoires surprenantes contenues dans ce best-seller, notamment celle relatant le comportement des acacias dans la savane africaine lorsque les girafes viennent brouter leur feuillage. Un système de défense bien rodé. Lire la suite « L’arbre qui cache la forêt »

Bio mais pas trop

À l’heure où les épiceries biologiques fleurissent à Paris plus vite qu’un champ de pissenlits, l’agacement provoqué par cette vague green progresse en même temps que ses parts de marché. Un principe de vie qui dérange, voire suscite un rejet allant au-delà des attendus lobbies agro-alimentaires. Étonnant lorsque l’on sait que le bio relève du bon sens. Lire la suite « Bio mais pas trop »