Les petites victoires

On ne s’en réjouit pas assez souvent et pourtant on aurait tout à y gagner. Réussir à arrêter la clope, s’occuper enfin de la paperasse qui trainait sur le bureau depuis des mois, terminer un dossier qui nous pèse, se remettre à la gym, ne pas laisser trainer la vaisselle, ou encore faire son lit avant de partir le matin… Autant d’exploits certes très modestes mais qui ont le pouvoir de transformer le quotidien voire déclencher à terme des changements plus profonds en notre moi intérieur. Le shot de dopamine en plus. Car oui, les petites victoires nous rendent heureux sans même que l’on ne s’en rende compte (gling gling, circuit de la récompense !). Alors pourquoi ne pas y prêter davantage attention pour booster sa confiance en soi ? Lire la suite « Les petites victoires »

Publicités

Un monde sans Karl

C’est certainement la fin d’une époque, et pas seulement pour l’univers très privé de la mode. Photographe de renom, couturier hors-pair et véritable génie du style, le grand Karl nous a quitté sans que personne ne s’y attende. Comme frappé par la foudre. C’est souvent ainsi que s’effondre un mythe :  après avoir conquis le monde médiatique puis nos cœurs, on en croirait presque qu’il serait devenu immortel. En revanche, son immense contribution à la couture française le restera à jamais. Sans oublier sa silhouette signature ou encore ses punchlines bien rodées. Car même la grande faucheuse n’avait pas échappé aux fameux « karlismes » du Kaiser, c’est dire… « Il n’y aura pas d’enterrement. Plutôt mourir » déclarait-il pas plus tard qu’en avril 2018 au magazine Numéro. Comme toujours avec Karl, on ne sait jamais s’il faut en rire ou en pleurer. Surtout quand on se souvient que son « unique ambition dans la vie, c’(était) de porter des jeans taille 30 » ! Lire la suite « Un monde sans Karl »

Que faire des cons ?

Et surtout comment s’en défaire. En voilà une bonne question qui pourrait même faire l’objet d’un autre grand débat national, tant chacun possède sa propre opinion sur le sujet. Le philosophe Maxime Rovère se propose d’y répondre dans un essai aussi humoristique que surprenant pour soigner ce grand fléau, véritable poison de nos vies individuelles. « J’accorde de bon coeur que nous sommes tous le con d’un autre ; mais cela ne signifie pas que tous les cons se valent. »  Lire la suite « Que faire des cons ? »

L’appel de la piquouse

L’acupuncture. Voilà une pratique thérapeutique qui avait piqué ma curiosité depuis longtemps, sans que je ne me décide vraiment à franchir le pas pour aller en tester moi-même les bienfaits. La peur de l’aiguille, sans doute. Quelques petits soucis de santé plus tard, me voilà assise en salle d’attente dans l’espoir que de vieilles traditions chinoises résoudront enfin certains problèmes face auxquels la médecine classique semble avoir usé toutes ses cartes. Et puis YOLO quoi, on ne vit qu’une seule fois. Au pire ça fera toujours un truc à raconter : la preuve. Lire la suite « L’appel de la piquouse »

Jalouse !

Ah, la jalousie. Vaste sujet qui fait encore couler beaucoup d’encre et pas uniquement dans les colonnes du courrier du cœur. Car la convoitise est certainement l’un des sentiments les mieux partagés en ce bas monde, après la bêtise bien évidemment. Qui ne s’est jamais surpris à envier la réussite d’un collègue, le salaire de son patron ou encore la relation amoureuse d’un couple d’amis ? Et oui. Voilà un constat qui pour une fois nous met tous sur un pied d’égalité, à l’exception des jaloux maladifs à qui on laissera le soin d’aller se faire traiter chez un spécialiste.  Lire la suite « Jalouse ! »

La beauf attitude

L’été sera chaud. D’autant plus après une victoire en finale de la Coupe du monde, à l’issue de laquelle toutes les supérettes se sont retrouvées littéralement vidées de leurs stocks d’alcool. A sec, quoi. En particulier de bières, puisque de toute évidence il s’agit de la boisson préférée des supporters… qu’affectionnent tout particulièrement les « beaufs », ces personnages stéréotypés un peu benêts qui répulsent tant les Français et qui font pourtant partie intégrante du folklore national. Ben oui. Personne ne s’identifie à eux, quand bien même il serait pris en flagrant délit de siroter une petite mousse devant le Tour de France, les pieds sur la table et le postérieur enfoncé dans le canapé. OKLM.  Lire la suite « La beauf attitude »