Le verre de trop

Un boit-sans-soif. C’est le constat que l’on fait de sa piètre existence quand on se surprend à préparer l’apéro de samedi soir dès lundi 10 heures du matin avec les copains par écrans interposés. A peine remis du week-end précédent, les bonnes habitudes reprennent. Faut bien se motiver pour tenir le reste de la semaine non ? Blanc sur rouge, rien ne bouge. On se croirait presque à une réunion de piliers de comptoir en pleine dégustation matinale au PMU. De quoi se demander si nous ne serions pas en train de développer une « mauvaise relation » avec l’alcool, comme le décrivent certains sites spécialisés. La question a en tout cas le mérite d’être posée : ça fera toujours un sujet de discussion pour l’apéro de samedi prochain, non ?  Lire la suite « Le verre de trop »

Publicités