Pour tout bagage on a vingt ans

pour-tout-bagage-on-a-vingt-ans« Sacrifiée », « individualiste » ou encore « désenchantée », combien de temps la génération Y devra-t-elle faire les frais d’une psychose médiatique au défaitisme grandissant, lui dérobant tout espoir d’un meilleur lendemain  ? À contrepied de la morosité ambiante et « de cette crise qui n’en finit pas », le tout premier ebook Pour tout bagage on a vingt ans d’Anaïs Nighoghossian, édité sur Amazon, se veut le plaidoyer d’une jeunesse optimiste, bien loin du portrait désabusé qui en est souvent dressé. « Quelles que soient les situations sociales ou les époques, avoir vingt ans n’a jamais été simple. Alors pourquoi faire de cette période charnière le symptôme de toute une génération ? » s’indigne cette jeune communicante. Zlatan Ibrahimović, Nicolas Bedos, Mokless ou encore Maxime Verner : autant de personnalités que l’auteur connait de près ou de loin et dont elle retrace le parcours, sans tomber dans l’écueil du parisianisme ou encore dans le piège d’un simple catalogue de feuillets.

anais-nighoghossianQu’ils agacent ou qu’ils séduisent, tous ont fait preuve d’audace et de créativité, reflet métissé des aspirations d’une seule et même population. Les fameux 20-35 ans, enterrés avant l’heure et conjugués à l’imparfait. « À travers ces itinéraires parfois sinueux où pour certains rien n’est gagné d’avance, je mets au défi toute forme de fatalisme. Mobiles, informés, plus connectés que jamais, nous avons le monde à portée de main : pour peu que l’on ait le cran et l’envie.» Quand la sinistrose actuelle suffirait presque à justifier l’inertie de certains jeunes, ce coup de pied salvateur vient à point nous sortir d’un pessimisme bien trop confortable. La « dalle » de vivre plutôt que d’en baver.

Publicités

50 réflexions sur « Pour tout bagage on a vingt ans »

  1. J’espère que les jeunes ont encore la foi pour gagner et assouvir leurs désirs! Cette auteure a raison d’en parler. Les jeunes doivent montrer l’exemple d’une volonté de vivre et d’accomplir le meilleur.

  2. Vivant dans un quartier plutôt jeune et étudiant, je suis tout à fait d’accord avec ce constat, ça grouille à tout les niveaux et ça fait du bien !

  3. Un livre qui semble très intéressant, je le note dans ma liste d’achat pour la rentrée. Il faut dire que tu en parles très bien. Moi j’aime ma génération, j’ai l’impression que nous faisons preuve d’audace et de créativité, comme si dans ce monde tout était déjà fait mais qu’il fallait continuer à surprendre… un challenge quotidien, un let motiv qui booste nos idées.

    Merci pour ce beau résumé d’optimisme !

  4. On a toujours stigmatisé la jeunesse, à chaque époque pour des raisons différentes, mais dans le même mode de raisonnement. Personnellement, ce n’est pas cette génération qui m’inquiète, mais le monde et la société qu’on lui lègue…

  5. Je ne sais pas toi, mais moi, c’est pas vraiment les générations qui m’inquiètent
    Bien qu’effectivement elles évoluent et pas toujours dans le bon sens par exemple, les jeunes de 14 ans osent porter des choses que nous nous n’osions jamais ..
    Mais moi c’est le monde qui m’inquiète
    Quand j’vois tout ce qui se passe, j’me dis que c’est la faute à la société tout ce qui se passe non??????

  6. Le pessimisme c’est lourd, moi c’est pas tellement la génération Y qui m’inquiète, mais le monde en général.
    Je me demande juste, où va-t-on ?

  7. Ce livre parle de la génération Y mais quand je regarde la génération de mes élèves ou de ma fille, je me dis qu’il serait temps d’un bon coup de pied général.
    Ouste ce catastrophisme, cette sinistrose ambiante pour les générations .
    Je refuse d’élever ou d’enseigner avec cet état d’esprit actuel bien sinistre.

  8. Tu me donnes envie de lire le livre! Je fais partie de la génération Y et j’avoue que parfois le quotidien est lourd à gérer et le fait qu’on soit vite « catalogué » reste pesant! Mais il faut se battre jusqu’au bout pour arriver à atteindre ses objectifs, même si le chemin est plus ou moins long 🙂 bel article qui redonne un coup de fouet!

  9. Celui là aussi a vraiment l’air intéressant, merci pour toutes ces découvertes ! 🙂
    Parfois j’aimerai bien avoir 20 ans pour toujours… A 20 ans on est encore un peu inconscient/innocent

  10. Un livre qui me plairait bien!! Parfois j’ai envie de mettre des coups de pieds au cul de certains jeunes, mais dorénavant, j’irai plutôt leur acheter ce livre :-p

  11. Et bien, en cette soirée morose (à cause du temps), ce petit coup de fouet que semble être cet ouvrage me ferait le plus grand bien ! Allez, je file du côté d’Amazon alors ! 🙂

  12. Wouah ! Un vent d’optimisme souffle sur notre tranche d’âge et ça fait plaisir mais on entend tellement dire que les temps sont durs pour nous les jeunes ! Qu’on en oubli que tout est possible et qu’il faut s’en donner les moyens. Après les temps restent durs !

    Merci pour ce bel article comme toujours 😉

  13. Si je convertis correctement ta prose en langage bistro-andégave, j’aurais aujourd’hui 2,35 valises à traîner avec moi. Mais je ne suis pas sûr de mon calcul car l’arithmétique appliqué à une langue vivante non reconnue par l’éducation nationale ne peut donner un résultat fiable (dans le sens universel ou universitaire). Si je veux retrouver ma jeunesse, il faut que je fouille sous des piles de slips et j’ai peur d’y égarer mon optimisme feint. Alors, je balance tout en vrac dans le coffre de ma Simca 1000 et je file vers la Nationale 7 en chantant.

  14. ENFIN ! Un livre qui rompt avec le pessimisme ambiant. Le premier d’une longue série j’espère ! Vivants, jeunes ou vieux, c’est l’été, le moment de se gorger de peps, l’hiver arrivera toujours trop tôt…

  15. Un avis optimiste enfin ! Je fais partie de cette fameuse génération dite « Y » et c’est franchement désespérant de voir que l’on nous considère comme une génération de transition qui aura du mal à aller de l’avant (place à la génération Z maintenant !).

  16. Vous les jeunes, z’êtes des bons à rien! Vous foutez rien de votre vie, vous ne connaitrez pas la retraite … Et blablabla et blablabla … combien de phrases dans le genre ai je entendu? De quoi être démoralisée et démolie avant l’heure!

    http://lesmatinscotons.fr

  17. Je n’ai pas la même définition de la fameuse génération Y que je côtoie d’assez près, c’est vrai que l’ambiance n’est pas très positive, mais mon époque ne l’était pas non plus vraiment, quoiqu’il arrive il faut se battre, tout donner et inverser les discours ! Ce sont eux qui ont les cartes après tout 😊 !
    Bises xx Caroline

  18. C’est amusant, je ne sais plus où je lisais qu’il y’a maintenant la génération twee a qui ont reproché justement son enthousiasme et son optimisme…

  19. Quel beau sujet !!!
    Mes 20 ans sont un peu loin, il est donc avec le recul et la maturité plus facile d’avoir une vision sur l’avenir un peu différente
    Même à cette époque je n’ai pour autant jamais fait preuve de pessimisme, c’est une question de caractère et d’état d’esprit certainement …

  20. Enterrer des jeunes de 20 ans, c’est pire que du pessimisme c’est du croque mortisme !
    tu sais ma vieille génération X ne baignait pas non plus dans l’optimisme Polina et celles d’avant encore moins …mais la jeunesse ne se laisse jamais abattre par les rabats joie …c’est pour ça que la vie continue …

  21. Elle a tout à fait raison, on dit souvent que la génération Y ne mènera à rien, que nous sommes des bons à rien. Mais au final, quand on a 20 ans, on reste à peine mature malgré n’importe quelle génération, il faut savoir tirer, les jeune « bien » et les « mauvais ». J’aimerai bien lire ce qu’elle en dit !

  22. Bon, je te fais confiance, je termine mon bouquin et j’achète celui ci. Si tu as quelque chose de plus terrible, extraordinaire, inévitable et incontournable à me conseiller avant, je suis preneuse… Je ne suis pas très au courant des derniers bons bouquins sortis, en vivant à Zurich, j’ai un peu l’impression de vivre à l’écart de la promotion de la culture livresque… Merci pour tes conseils.
    Bonne soirée,
    Caroline

  23. chaque époque a eu son lot de problèmes, on ne va pas plaindre ces petits jeunes! faut juste qu’ils aient un peu de bon sens, de la volonté et de la niaque, ….ce qu’on devait avoir avant de la même façon quoi! avec tous les outils de maintenant, ils sont plus armés que jamais pour réussir!
    flo
    jaivoulutester.over-blog.com

  24. J’aime l’idée du bouquin qui met l’accent sur l’énergie créatrice de cette génération. Je ne ressens aucun pessimisme par contre, mais si certains le vivent, que ce livre puisse leur donner des ailes 🙂

  25. Enfin! Ras-le-bol de la jeunesse maudite. Du positif, de l’espoir, de la volonté et fuck la sinistrose! Oups pardon, je m’emballe. Ou peut-être est-ce l’apéro de la veille 🙂

  26. Ca m’intéresse vraiment beaucoup, car je fais partie de cette génération, et c’est des périodes de vie assez difficile ou il faut se trouver s’affirmer savoir ce que l’on veut faire de sa vie.
    C’est jamais facile.
    Bisous

  27. C’est vrai qu’on a beaucoup tendance à enterrer la génération Y alors que c’est en donnant des ailes à cette génération et aux suivantes qu’on créera des jeunes à même de changer le monde. Heureusement qu’il y a des livres comme celui-ci pour dégager un peu d’optimisme !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s