Du balai !

chamboule-toutLe bonheur de « faire le vide ». Quand certains attendent le grand nettoyage de printemps pour en éprouver toute la joie, c’est au quotidien que nous gagnerions tous à cultiver l’art de la simplicité. Less is more, et pas seulement dans la mode. Comme le serpent qui entame chaque cycle en faisant peau neuve, quoi de plus plaisant que d’accueillir les premiers rayons de soleil en vidant ses placards du superflu ? Une mue symbolique, tant pour l’esprit que pour le toit qui l’accueille : telle une femme qui change radicalement de coupe pour faire le deuil d’une rupture amoureuse. Les larmes en moins.

Accro à la propreté ? N’est pas Cendrillon qui veut, mon goût pour le ménage tient plutôt à ses vertus thérapeutiques qu’au sex-appeal du chiffon microfibre. Les pensées en mode off, le corps en pleine conscience ; trier ses affaires en même temps que ses idées, un « reset » libérateur en cette saison du renouveau. Frotter plutôt que broyer du noir, et balayer cette poussière qui n’a que trop longtemps stagné sur les étagères de l’inconscient.

Quant au chaos intérieur persistant, une cure de frugalité s’impose. Faisons fi du bibelot et des souvenirs négatifs asphyxiants, chassons des placards ces vêtements qui renvoient à un passé révolu et amer. Pas question de jeter l’éponge, repassons plutôt un bon coup sur les vieilles rancoeurs, à grands renforts de javel si la crasse est tenace. La vie épurée du trop plein, l’esprit éclairé, voilà qui fait place à ce que l’on aime vraiment. La magie du coup de balai vaut bien les heures passées à récurer.

Advertisements

104 réflexions au sujet de « Du balai ! »

  1. bcp trop de filles qui adorent faire le ménage et les hommes ds tout ça où st ils? En tous les ca, ce sera à mon tour de faire le grand ménage dans les placards, puisque nous déménageons à la fin du mois et déjà en préparant les cartons, je me rends compte de tout ce que j’avais accumulé depuis quelques années. Alors bon débarras et puis quelques cartons en moins pour une nouvelle et belle maison…

  2. Je suis exactement comme toi. Quand je n’ai pas le moral, ou que quelque chose ne va pas, j’ai tendance à me venger sur les poussières qui traînent par ci par là..
    C’est mon stress, mon angoisse, ou ma nervosité que je déverse sur elles.
    Trier, ranger, laver son lieu de vie, aide à en faire de même sur nos pensées d’une manière générale, même si ça ne guérit pas de tout, malheureusement..

  3. Très juste, less is more c’est ce dont je me rend compte avec le temps. Je ne peux plus supporter d’accumuler, toujours plus, toujours plus, et c’est vrai que ça se reflète sur mon état d’âme.

  4. Ca me donne presque envie de ranger le foutoire qu’il y a dans ma chambre, c’est vrai que c’est pas mal pour repartir du bon pied 🙂

  5. tellement d’accord avec toi! faire le ménage, le vide, aussi bien mental que matériel!
    bonne nouvelle saison à toi 😉
    bizzzz

  6. J’ai justement fait le tri dans mes placards! Sauf que dans mon cas, cela devient une sorte de TOC. Je fais du tri tous les mois dans les vêtements car je n’ai pas encore trouvé mon style, j’achète encore trop impulsivement… Des fois, ça me fatigue, d’avoir un besoin viscéral de faire ce tri pour me sentir mieux… un moment. Je me demande si faire le tri dans les placards n’est pas un placebo pour éviter de faire le vrai tri que je dois faire dans ma vie.

  7. Je vide, je trie, j’époussette… décidément les grands ménages de printemps nous inspirent toutes les deux. Bon, je le confesse, le chiffon microfibre ne fait pas partie non plus de mes étoffes favorites! Merci pour cette beau coup de balai, on respire bien mieux par ici;)

  8. Bon je lis et relis  » l’art de la simplicité » alors complètement dans ce « courant » d’air (nouveau souffle en tous cas) 🙂 et c’est tellement bien écrit! Merci!

    Em

  9. j’aime bien l’idée du less is more, ca change du I shop therefore I am ou du surplein en tout gendre. un grand coupd e decluttering (débarras du superflu) serait bien chez moi…
    j’ai vu une amie anglais dans une emission sur ce thème, c’etait vaiment horifiant de voir tous els objets accumulés!
    bise

  10. moi aussi la dernière fois que j’ai broyé du noir j’ai nettoyer toute la maison, mais bordel jsuis un mec je devrais pas plutôt me mettre la tête à coup de gnole?

  11. Super article comme toujours ! J’ai besoin d’avoir un interieur propre pour aller bien .. Quand j’ai une baisse de morale , je prend l’aspirateur et j’y vais à fond ahah
    bisous

  12. Un très bon article! Je suis bien d’accord avec toi, nettoyer intérieur et extérieur fait un bien fou! En ce moment je fais les deux pour évacuer le stress de mon concours professionnel et anticiper l’été avec sérénité ^^
    Bises, Maricha.

  13. Je suis d’accord avec toi! J’ai déjà fait le tri de mes vêtements pour donner une bonne partie. Il faut laisser de la place pour pouvoir recevoir 🙂

    Gros bisous!

    crée ta vie

  14. Alors la je suis tout à fait d’accord avec toi! inconsciemment je chasse les méfaits de l’hiver et les petits tracas en faisant le vide dans la garde robe! je laisse entrer les ondes positives en laissant venir le printemps 🙂

  15. Intéressante façon de voir le ménage. J’essaierai d’être aussi zen que toi la prochaine fois que je passe le balai 😉

    Pour le ménage du printemps, oui, pour moi c’est thérapeutique, mais pour le reste… bof

  16. Les images que tu ajoutes à tes articles comme celui-ci collent parfaitement avec tes mots ! Mon amie me dit souvent que quand on fait le ménage – le grand – c’est aussi notre esprit que l’on dépoussière un peu. Donc je ne puis qu’être en accord avec ce que tu dis ici. 🙂

    Bonne soirée Polina.

  17. Ton texte me parle énormément !
    Une envie de changement, de renouveau et d’aventures depuis quelques semaines…
    Il faudrait que je passe un bon coup de balai sur beaucoup de choses !
    Et ça fera du bien 🙂

    Des bisous

  18. Super billet et belle philosophie, si seulement j’arrive a oublier le passé comme ça ce serait tellement bien , il faut faire un gros travail sur sois même j’adore ton post en tout cas.

    Bisous

  19. Hé bien c’est dans l’air du temps. J’ai programmé un billet sur mon blog sur le même thème. Vider ses placards/vider sa tête, un peu le même programme mais pas si facile à réaliser…

  20. C’est très bien écris. Personnellement j’aime vivre simplement et profiter au jour le jour de tout ce que la vie m’offre. Mais j’en oublie pas le ménage lol

  21. J’aime faire le ménage ! oui je l’avoue je suis une accro du ménage ! J’ai besoin que tout soit rangé et propre autour de moi,j’aime faire le vide dans mes placards ! Une bonne façon de faire de la gym passer l’aspirateur en chantant avec un bon disque de jazz ! super thérapie !

  22. j’ai un très long plumeau avec lequel j’enlève régulièrement la poussière et les toiles d’araignées qui envahissent ma vieille maison mais je n’arrive pas avec à décrocher la petite araignée que j’ai depuis très longtemps au plafond o_O

  23. C’est tellemenet vrai et si bien dit:-) L’épure demande une rigueur et une organisation que je n’ai pas toujours mais j’y travaille. Et j’essaie de m’inspirer d’une amie qui chaque fois qu’un nouvel achat prend place dans son dressing, un autre vêtement doit en sortir. C’est la garantie d’éviter l’accumulation étouffante…

  24. Bonjour Pauline, je sais que moi j’adore faire le ménage pour décompresser, dès que je suis stressée je me mets à nettoyer frénétiquement à peu près tout ce qui est à côté de moi, et ça me fait toujours un bien fou ! 😀
    Et puis trop de désordre m’embrouille l’esprit alors je ne peux qu’être d’accord avec toi concernant cet article !!

  25. En tant que grande maniaque je ne peux qu’aimer cet article! Chez moi, absolument rien (ou presque) de superflus. Comme j’explique toujours aux gens « je n’aime pas le bordel, car quand c’est le bordel autour de moi, c’est aussi le bordel dans ma tête ».

    D’ailleurs, mon appartement est assez épuré et les couleurs que j’ai choisies pour mes meubles, murs et (rares) objets de décoration sont de couleur très naturelle.

    Là où je dois encore faire un effort : mes habits, j’en ai beaucoup trop (mais ils sont triés par couleur :-p )

  26. J’essaye de cultiver l’art de Less is more mais ce n’est pas toujours facile … je crois que nous sommes complétement parasité par la société de consommation et faire le vide dans sa tête devient de plus en plus difficile !

  27. Je suis tout à fait d’accord 🙂
    ranger son placard, se débarrasser de ses vieilleries, nettoyer, ça permet de faire un peu le vide en soi et d’oublier un peu le passé pour ne penser qu’au présent

    Bisous

  28. Très jolie cette façon de décrire le besoin de renouveau…pour ma part, le printemps n’y fait rien, mais c’est vrai que le chao intérieur est reflété par l’apparence extérieur de mon logis… c est un peu le chantre officiel de l état d âme du moment… 😉

  29. Comme je suis d’accord avec cette philosophie de l’équilibre de l’esprit passant par l’ordre de nos placards.
    On doit se débarrasser de tout qui n’a pas été porté depuis deux ans. Printemps oblige, un tri s’impose.
    Pour ma part, je vide tout sur mon lit et je passe en revue, premièrement, ça me permet de retrouver des vêtements oubliés puis d’épurer ma garde robe.
    Pour les objets et chaussures c’est pareil.
    La philosophie Fen shui préconise de se défaire du superflu, alors qu’attendons nous pour vivre mieux?
    Et ça marche aussi avec les gens (relations parasites) ;-))

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s