Réveiller le tigre

tigre au reveil« Faire le mort. » Aujourd’hui synonyme de lâcheté, l’expression renvoie pourtant à un instinct de survie essentiel, une stratégie de la dernière chance face au danger imminent. Pris à la gorge par un guépard, l’impala rentre brusquement dans un état second, une sorte de paralysie que Peter A. Levine appelle le « figement », pour s’enfuir aussitôt que le prédateur baisse la garde. Pas vu, pas pris. Le choc passé, l’animal reprend sa vie comme si de rien n’était, alors que l’Homme continue bien souvent d’être hanté par la scène, comme prisonnier de la spirale de son trauma. Sans que les années ne suffisent pour tourner la page.

reveiller le tigreCrises d’angoisses, insomnies, dépression ou tremblements : quand l’obsession et la peur gèlent toute forme de vie chez l’individu, le syndrôme post-traumatique découle souvent d’un « figement » inabouti. Boucler la boucle pour en sortir : c’est ce que propose Levine grâce au felt sense, une méthode devenue fondamentale en psychothérapie qui répare la mémoire du corps au-delà des blessures de l’esprit.« Les mêmes puissantes énergies qui créent le traumatisme peuvent, si elles sont correctement mobilisées, le transformer et nous propulser alors vers des sommets de bien-être, de maîtrise et même de sagesse. »  S’il faut rugir dans l’épreuve pour sortir de la victimisation, autant «  réveiller le tigre  » pour porter son trauma comme une cicatrice bien pansée. Marqué pour toujours, non plus écorché vif.

Publicités

49 réflexions sur « Réveiller le tigre »

  1. ll faudrait que je lise cet ouvrage. Je suis actuellement dans une période ou je cherche justement à m’affranchir de certains de mes démons pour davantage m’affirmer et réveiller le tigre qui est en moi serait un formidable atout au niveau professionnel !
    Je vais y arriver !

  2. Aucun doute sur la capacité de l’homme à se remettre d’un trauma, nous sommes pleins de ressources (et puis, c’est toujours gratifiant d’être comparé à un tigre..)

  3. Très intéressant! Je suis d’accord avec le fait que l’ont peut transformer tout choc, phobie ou traumatisme en quelque chose de plus positif. Il suffit de se prendre en main et d’avoir toutes les ressources nécessaires pour s’en sortir.

    Bisous!

    crée ta vie

  4. comme d’habitude, un super article. Et un sujet qui me parle beaucoup…..vu que je suis en train de boucler la boucle, après avoir traversé le pire du desert. un livre que je mets sur ma to-buy liste 🙂

    Je t’embrasse!

  5. Parfois devant la peur et l’ennemi, il faut crier en effet. Parfois faire le mort en attendant (espérant) que ça passe. Mais quand difficultés et deuils s’accumulent, faire le mort revient à tuer sa vie. Alors oui, le vin, « mondestin » (ça rime en plus) ça met de bonne humeur mais ça ne suffit pas à redémarrer la machine! Il faut donc changer les paradigmes mais ça prend du temps, plus que ne le disent tous les gourous du « changez en 3 jours/une semaine/un mois » et videz votre portefeuille au passage….

  6. Si heureuse de te lire à nouveau, Polina, et quelle belle synchronicité, cette méthode me passionne, alors, je vais dévorer le livre 🙂
    Je soutiens toujours, que ce qui est inscrit dans le corps, ne peut sortir que par la même voie…

  7. Bravo thème passionnant…
    J’ai toujours été fasciné par le pouvoir de l’esprit sur le corps
    Apprendre à renverser la vapeur quel bon sujet de développement …

  8. Une très jolie, et très pragmatique façon de rebondir et de transformer ses blessures en force et atouts: on dit bien que tout ce qui ne nous tue pas nous rend plus forts…
    Bises Polina!
    XO
    Jeanne
    fashionmusingsdiary.com

  9. Faire le mort n’est jamais la bonne solution, enfin pas à mon sens… Autant réveiller le tigre et lâcher les chiens.. =)
    Je te souhaite une très bonne fin de journée Polina.
    Bisous.

  10. Coucou Polina.
    Alors moi j’ai été mordue et griffée par le chat d’un ami samedi soir.
    Je dois avouer que tant que je n’ai pas bougé, le chat était agrippé à ma main. J’ai crié, il a pris peur, a lâché ma main, a feulé (au cas où je n’aurais pas compris ma douleur hein!) et est parti.
    Il est clair qu’il ne fallait pas me mettre de chat vers moi dans les heures qui ont suivi…
    C’est un mini trauma hein, on est bien d’accord, mais en rentrant, j’ai passé de longues heures avec mon chat. Pour ne pas rester sur cet événement, et pour continuer à aimer et caresser les chats. Mais avec plus de prudence, cette fois-ci.
    Le rapport avec ton billet du jour? Presque aucun, voilà, c’était histoire de raconter ma vie.
    La prochaine fois, je te raconterai le vaccin obligatoire que j’ai du faire suite à la morsure:)))
    Bises.

  11. Le Felt Sense, une méthode que les psychothérapeutes français n’arrivent même pas à traduire en français !
    J’étais up, d’un coup je suis down ! Je vais sortir les crocs contre les anglicismes qui pullulent actuellement ! Merci Polina de me faire rugir !

    1. Gloups, je me suis lourdement trompé… Peugeot c’est le lion, le tigre c’est Esso…
      Je retourne, honteux, dans ma niche à ruminer mes erreurs du passé.
      😦

  12. Article passionnant, comme toujours, mais pour être honnête je scotche sur l’illustration. Je crois que c’est plus ou moins comme ça que me décriraient mes proches, le matin au réveil. Et par le matin au réveil, j’entends jusqu’au déjeuner, heure à laquelle un vernis de civilité recouvre finalement le tigre ma luné, et je ne pense pas que la psychothérapie puisse quoi que ce soit pour moi.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s