Crise de foi

emmanuelle_histoire de voir_dejeuner spirituelQue le premier qui ose dire que Dieu est mort récite par coeur ses psaumes ! Car si le progrès technologique avait remis en cause le principe même de « puissance suprême », la renaissance d’une nouvelle forme de spiritualité semble aujourd’hui indéniable, n’en déplaise aux athées les plus rigides. À conjuguer au pluriel. Âme du monde, force universelle ou énergie créatrice : qu’importe les appellations ou les noms qu’on lui donne, le sacré a la cote. Un lifting sans précédent pour l’Éternel, bien loin de l’image du barbu autoritaire qu’il était autrefois. Descendu de son nuage, le voilà jouer du croche pied face à notre esprit cartésien, dont la Terre entière, semble-t-il, a fini par se lasser.

Crédulité mise à part, même les plus sceptiques admettent désormais que certaines vérités les dépassent, comme la magie d’un heureux hasard ou l’enchainement exemplaire d’un domino d’événements. Ne parlons même pas de l’explosion récente des pratiques en quête de paix intérieure, comme en réponse à ce « vide » que les cultes consumériste et moderne ont échoué à combler. On y a cru jusqu’au bout pourtant, quitte à frôler l’overdose. Yoga, méditation, pleine-conscience et même végétarisme : autant de remèdes au « come back » détonnant pour soigner son esprit en même temps que son corps. Plus intimiste que la traditionnelle messe dominicale, la foi contemporaine se réclame d’abord libérée du carcan de l’appartenance religieuse. Inconstante, encore floue, elle n’en reste pas moins tout aussi sincère, si ce n’est plus. Un cri du coeur plus profond qu’un simple exutoire aux angoisses actuelles, manifeste d’un regain d’optimisme que l’on croyait depuis longtemps enterré. L’esprit s’éveille, délicatement, sans qu’aucun dogmatisme ne lui force la main cette fois-ci. Et même si les voies du ciel demeureront impénétrables encore longtemps, que gagnerait-on à vivre sans croire ?

Publicités

71 réflexions sur « Crise de foi »

  1. Cet article est vraiment formidablement bien écrit. Je pense que nous avons tous besoin à un moment ou un autre de nous rattacher à quelque chose, de croire en quelque chose qui nous apaise car c’est humain au final.
    A partir du moment ou chacun respecte la croyance de l’autre et que l’on essaye pas d’imposer, cela me va !
    Je te souhaite un très bon début de semaine, à bientôt.

  2. Je crois surtout au hasard, au destin et au karma et non pas à une entité jouant avec nous aux Sims. Ma crise de foi n’aura pas lieu!

  3. Ma mère dit toujours, qu’en période de crise, même les plus athées font leurs prières! Je pense que croire permet de se sentir plus fort et d’avoir une sorte de force imaginaire à laquelle s’accrocher durant les événements durs de la vie… A méditer..

  4. Je pense que la foi a toujours fait partie intégrante de l’humanité. Peu importe sa forme ou ce en quoi l’homme croit, il a besoin de « s’accrocher » à quelque chose. Juliette dit ne croire qu’en l’amour humain, c’est déjà une forme de spiritualité 🙂

    1. J’ai oublié  » gravissime oubli  » d’écrire que l’amour animal 😛 est lui aussi extrêmement important pour mon bonheur , Manal …L’amour des bêtes  » souvent plus humaines » que l’être humain » est authentique, un vrai de vrai qui ne meurt pas …

  5. Aucune divine foi ne m’a encore visitée en un demi siècle et des poussières d’existence Polina 😉 la foi en l’amour humain me suffit amplement pour vivre …

  6. Premier passage ….Bonjour
    Comme mon pseu l’indique , je n’ai pas la foi aveugle en un être omniscient ,éternel etc….(bien que mes parents aient pris l’initiative de me baptiser , moi j’ai décidé de ne pas imposer d’étiquette religieuse à mon fils : Il est baptisé CIVILEMENT , ainsi il a un parrain et une marraine et décidera s’il le désire et seulement si il a la foi d’adhérer à une religion …) Je crois en l’homme , sa capacité à aimer et tolérer les autres….sans leurs imposer quoique ce soit …On me qualifie souvent de rêveur , utopique …
    A bientôt certainement
    F.

  7. Les gens ont tellement besoin de croire… Aussi absurdes puissent être leurs croyances. Une fois qu’ils ont trouvé quelque chose à croire, ça se fixe dans le rock tel quel. Plus rien ne change… Allez les dogmes. Aujourd’hui la spiritualité coûte très cher. Ça rapporte beaucoup.

    Encore, ce sont des spiritualités qui se pratiquent en groupe. Imaginez! Ils pourront encore dire « Je ne suis pas seul-e à croire en ceci, ça doit être parce que je suis dans le bon chemin… » et ne venez pas leur dire qu’ils ont tort! Jamais! Alors le dimanche, au lieu de construire un pont, ils iront pratiquer leur énergie en groupe… Ils construiront un pont d’énergie ^^

    1. J’aime ton cynisme Meho (très sincèrement, tu m’as fait sourire), et si j’admets que beaucoup d’individus restent figés dans leurs croyances, d’autres sont pourtant en constante évolution, justement parce que croire nécessite une certaine ouverture d’esprit. Tout comme il existe des spiritualités très personnelles, que l’on pratique en solo.

      Je pense aussi qu’il faut beaucoup d’humilité pour admettre que certaines choses nous dépassent, ce qui est loin d’être le cas de ceux qui prônent une humanité illusoirement toute puissante. Plus qu’une réponse aux incertitudes, je pense avant tout que la spiritualité (qu’il s’agisse ou non de religion à proprement parler) est un moyen d’épanouissement personnel. Alors pourquoi s’obstiner à « casser » la foi de ceux qui croient ? À condition bien sûr que ces derniers ne cherchent pas non plus à convertir à tout prix.

      1. Bien la voilà la réponse : Parce que ces gens en viennent à vouloir propager la (leur) bonne nouvelle. Parce que, même s’il n’ont aucune preuve sur la véracité de leur croyance, ils en viennent qu’à poser des gestes absurdes, comme si tout ceci était une vérité absolu. Franchement, c’est tant mieux si ça leur fait du bien. Mais c’est encore mieux si ils sont capable de vivre ça pour eux même.

        Par contre, je crois sincèrement que « croire » ne demande aucune ouverture d’esprit. Au contraire. Croire c’est d’abord refuser de voir ET de vivre la réalité humaine. C’est une fuite. Un route alternative. Un opium. Car ce n’est pas parce que certaines questions semblent impossibles à répondre pour le moment qu’on doivent s’en remettre à un dieu quelconque, qu’il soit barbu, velu ou rasé.

        Les questions du passé qui ont amenées les Humains à inventer une force supérieur sont presque toutes des questions que la science a déjà répondu aujourd’hui. Soyons patient, la science répondra aux autres questions très bientôt. Science = Connaissance.

        Croire C’est simplement de mettre le poids de notre condition humaine sur les épaules d’un autre, ou d’un futur prometteur. Il y a moyen de vivre relativement heureux sans être croyant.

        Surtout, il faut comprendre qu’être heureux, vivre dans le bonheur est un luxe. Ce n’est pas un dû après une prière ou bien après une belle vie sage.

        PS : Tu es magnifique sur ton nouvel avatar Polina. Bonne journée à toi.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s