La société de la fatigue

« Fatigué d’être soi ». Voilà une formule qui titillerait dans sa tombe Jean-Paul Sartre en personne, car il n’est d’enfer plus destructeur pour l’Homme que celui que chacun engendre en lui-même. Dépression, burn-out, syndrome borderline ou encore anxiété chronique : autant de « surchauffes » neuronales manifestes d’une brûlure de l’âme, en réaction à ce « moi » idéal devenu trop lourd à porter. Chacun ses tics, chacun ses tocs : jusqu’à ce que le fardeau vire à l’infarctus. C’est le triste constat que porte le philosophe Byung-Chul Han sur notre « société de la fatigue », dont l’excès de positivité a fini par user le sujet « plus vite qu’une roue de hamster qui roule inévitablement sur elle-même ». Yes we can, disait-on pourtant : comme si l’impératif de perfection n’a fait qu’enfanter des ratés chroniques.

Devenu son propre loup, Narcisse ne peut même plus se voir en peinture, pris en otage entre l’exigence de performance et son égocentrisme asphyxiant. « Victime et bourreau, seigneur et valet » : auto-tyran d’un supplice qu’il a lui-même créé et dont il ne peut plus s’extraire, comme voué à jouer toutes ses cartes quitte à finir consumé. Un comble à l’époque où le bien-être affiché s’érige en nouveau Graal, béquille d’une compétitivité toujours à la hausse. « Trop vivants pour mourir et trop morts pour pouvoir vivre », n’est-ce pas un bien piètre horizon pour un jeu qui n’en vaut pas la chandelle ? Quitte à se faire force autant qu’elle soit salutaire, car une guerre menée contre soi est toujours perdue d’avance.

 

 

Publicités

59 réflexions sur « La société de la fatigue »

  1. Oh My Goood….

    Je vais peut-être choquer….Je n’aime pas les gens fatigués….Ils me filent le bourdon 😦

    On a le temps pour être fatigués….La vie est là, devant !!!

    A bientôt la miss !

  2. Salut merci de l’info du bouquin. Je ne le connaissais pas !
    Ca me rappelle ce que j’avais lu un jour dans un livre. « On ne sait jamais autant reposé qu’à notre époque, et nous n’avons jamais été autant fatigué ».
    Tu m’étonnes !
    Autrement si la guerre contre soi est perdu d’avance, autant se réconcilier c’est une solution plus pérenne tu ne trouves pas ?

  3. Je lis le texte et je suis fatiguée, deux jours que je me traine, le foot et les moustiques aillant gâché mes nuits..
    La journée de travail à attendre que le temps passe aussi tiens.
    Je me donnerais bien un coup de pieds au cul pour me réveiller !

    Toujours très agréable de te lire ♥

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s